M’enregistrer

[Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Sont référencés ici les projets de recherche & développement participative d'agroéquipement adapté.
Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

[Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 09 Novembre 2016, 10:28

Bonjour à tous !

Depuis quelques mois déjà que ce projet est lancé, il est grand temps d'en toucher un mot par ici !

Tout d'abord, de quoi parle-t-on : courant été 2016 Jérémy Fady a, au nom d'Hippothèse, proposé à l'Atelier Paysan un projet dans la continuité du NéoBucher. Il s'agirait cette fois de ré-éditer des plans pour un modèle de bineuse mono-rang de traction animale.
À ce moment, étant en service civique à l'Atelier Paysan avec pour mission "Appui à la R&D", et en parallèle en stage de fin d'études d'ingénieur mécanique, je me suis emparé du projet, dans l'idée d'en faire le sujet de mon mémoire de stage, et surtout de découvrir le milieu de la traction animale qui m'était complètement étranger.

Depuis, le projet a bien progressé, et voilà un petit historique des principales étapes et réflexions :


Été 2016 : Jérémy Fady, au nom d'Hippothèse, propose à l'AP un projet de re-conception de houes maraîchères. Il nomme notamment les modèles PlanetJR comme références, car elles sont selon lui bien équilibrées en termes de poids/rigidité/complexité/fiabilité.

Septembre : échanges sur la liste de diffusion du groupe de conception du NéoBucher, pour présenter le projet et poser quelques premières questions :
  • Plutôt un outil complet et adaptatif, ou plusieurs outils simples et peu chers ?
    Plusieurs outils simples, un par configuration de dents/socs pour économiser du temps à l'utilisation
  • Dents/socs échangeables et ajustables, ou positions définitives ?
    Puisque plusieurs outils, le réglage des dents est optionnel
  • Ergonomie du mancheron
    Mancheron en bois, similaire à ceux d'origine. Indispensable pour le confort (absorption des vibrations)
  • Mancheron démontable
    Dans l'optique d'un mancheron en bois sous-traité (et donc potentiellement cher), ça peut être bien d'avoir un seul mancheron à installer rapidement sur la bineuse à utiliser. Mais seulement si le montage/démontage est très rapide (deux goupilles ...)
  • Réglage de l'écart latéral
    réglage écart.png
    Réglage de l'écart latéral des bras porte-socs
    réglage écart.png (52.66 Kio) Vu 1025 fois

    Le réglage devra se faire avec un levier (accès rapide en marche) de préférence, les autres systèmes à manivelle ou vis de serrage prennent trop de temps pour les utiliser en cours de rang.
  • Fixation des dents
    buttoirs réglage d'angle.png
    Réglage de l'angle des dents/socs pour monter des outils de type buttoir
    buttoirs réglage d'angle.png (23.04 Kio) Vu 1025 fois

    Pour ne pas avoir à racheter tous les jeux de dents, il faut que l'on puisse monter les dents d'origine des PlanetJR sur la nouvelle. La fixation devra donc être compatible.
    Il faut aussi prévoir une fixation avec un réglage d'angle, pour monter des socs buttoirs.
  • Déport latéral du mancheron
    réglage latéral mancheron.png
    Déport latéral du mancheron, pour guider l'outil sans marcher dans le rang
    réglage latéral mancheron.png (45.35 Kio) Vu 1025 fois

    Ce réglage était présent sur tous les anciens modèles, mais comme personne n'a jugé cela très utile, on a abandonné l'idée.

La solution du réglage latéral par levier entraîne inévitablement la question du mode de verrouillage dudit levier :
    Sur certains modèles de Planet, le verrouillage se faisait par des crans espacés sur le bras central de l'outil. Cependant, ce système a tendance à sauter, les crans s'usent et ne remplissent plus leur fonction.
    réglage écart - crans planet.png
    Sur les PlanetJR, arrêt par des crans répartis sur le bras central (en jaune)
    réglage écart - crans planet.png (66.42 Kio) Vu 1025 fois

    Pour les remplacer, on a donc envisagé les options suivantes :
  • Par crémaillère découpée au laser :
    Détail crémaillère.png
    Deux crémaillères pour deux leviers : écart latéral et terrage
    Détail crémaillère.png (39.26 Kio) Vu 1025 fois

    avantages : peu d'usure
    inconvénients : jeu inévitable, découpe sous-traitée et aciers durs (prix)
  • Par fer plat cintré et percé :
    Détail cintrou.png
    Il faut cintrer le plat avant de le percer, et alors le centrage et l'alignement des trous est délicat.
    Détail cintrou.png (17.42 Kio) Vu 1025 fois

    Avantages : précision de positionnement, autoconstructible
    Inconvénients : autoconstruction délicate, usure
  • Par trous latéraux :
    Détail crématrou laser.png
    Cette pièce serait découpée au laser, on ne sait pas cintrer de l'étiré plat dans cette direction.
    Détail crématrou laser.png (19 Kio) Vu 1025 fois

    Avantages : Durabilité (la goupille traverse la crémillère plus un étiré de chaque côté), précision de positionnement
    Inconvénients : découpe sous-traitée et aciers durs (prix), actionnement latéral (le câble et la gaine risquent de se prendre dans la végétation)
Modifié en dernier par Rémi Dupouy AP le 10 Novembre 2016, 10:55, modifié 1 fois.

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Un bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 09 Novembre 2016, 10:40

Début octobre : Première modélisation complète, présentée aux rencontres TA de Sciez-sur-Léman :
Vue d'ensemble :
1 - Vue d'ensemble.png
1 - Vue d'ensemble.png (189.7 Kio) Vu 1024 fois

J'ai essayé de reprendre au maximum les éléments de géométrie de la PlanetJR : position des socs, forme du châssis, point de fixation des mancherons à mi-longueur du bras central. J'ai cependant repris le principe des leviers des modèles Plumett, plus près de l'arrière et donc plus accessibles en marche.


Vue de dessus :
2 - Vue de dessus.png
2 - Vue de dessus.png (133.24 Kio) Vu 1024 fois

J'ai reproduit la forme des bras latéraux en arrondi, car on a estimé qu'elle jouait un rôle en viticulture pour repousser les branches. C'est une pièce qu'il faudra former à partir d'un fer plat en le martelant petit à petit contre un gabarit.

Vue de côté :
3 - Vue de côté.png
3 - Vue de côté.png (142.84 Kio) Vu 1024 fois

J'ai essayé de garder l'ensemble le plus simple et léger possible. Dans cette configuration, le poids total serait d'environ 25kg.

Détail : crémaillère mancherons
4 - Crémaillère mancheron.png
4 - Crémaillère mancheron.png (640.61 Kio) Vu 1024 fois

Le taquet rouge est relié par à un câble à un levier de frein sur le mancheron, pour permettre un réglage rapide en bout de rangée. La crémaillère est soudée au châssis. Le mancheron entier est démontable en retirant simplement la goupille de l'axe.

Détail : levier roue
5 - Crémaillère roue.png
5 - Crémaillère roue.png (227.11 Kio) Vu 1024 fois

Même système de taquet que pour le mancheron, la crémaillère étant encore soudée au châssis. La forme en Z du bras de renvoi vert est indispensable pour prévenir les collisions avec le mancheron et les bras latéraux. L'amplitude du réglage vertical est pour le moment de 120mm, mais cela est aisément ajustable.

Détail : levier réglage latéral
6 - Crémaillère écart.png
6 - Crémaillère écart.png (518.72 Kio) Vu 1024 fois

Contrairement aux PlanetJr, où l'axe du levier de réglage latéral est au même niveau que l'axe du mancheron, et les bras de renvoi (en rose) partent depuis le bout les bras latéraux vers l'avant, j'ai ici copié le modèle Plumett avec le levier à l'arrière et les bras de renvoi vers l'arrière.
PlanetJR vs Plumett.png
PlanetJR vs Plumett.png (52.82 Kio) Vu 1024 fois

Ça devrait conférer une meilleure rigidité à l'ensemble, et ça place les deux leviers à portée de main depuis le poste de pilotage.
En me basant sur le modèle de PlanetJR à ma disposition, j'ai pris comme amplitude de réglage latéral 330 -- 660 mm d'inter-soc. Là encore, c'est ajustable selon vos remarques.

Détail : fixation des socs
7 - Fixation socs.png
7 - Fixation socs.png (69.89 Kio) Vu 1024 fois

Les boulons de la pièce rouge sont espacés de 50mm (comme sur les anciennes bineuses PlanetJR) pour pouvoir les réutiliser sur le nouvel outil.
Je n'ai pas encore trouvé de solution simple et fiable pour le réglage angulaire des soc buttoirs, je suis preneur de toute idée que vous auriez à proposer.

Les retours des membres d'Hippothèse présents à ces rencontres :

  • La roue semble trop petite : il faudrait en trouver une entre 20 et 25cm de diamètre, cerclée de caoutchouc pour les vibrations mais pas gonflable.
  • Le réglage du mancheron semble trop faible : avec le bras de levier d'1m, la crémaillère et sa goupille vont s'user et prendre du jeu. Il faudrait trouver un moyen de surdimensionner tout ça.
  • Il faut reprendre la fixation des socs : les arrêtes vives du fer plat ne laissent pas échapper l'herbe, et risquent de créer du bourrage. De plus, il ne faut pas que des boulons dépassent à l'extérieur, pour ne pas risquer d'entailler les ceps de vigne.
  • Proposition d'un réglage d'angle par rondelle/platine/bague crantée et écrou de serrage :
    rondelle crantée.jpg
    rondelle crantée.jpg (28.14 Kio) Vu 1024 fois

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Un bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 09 Novembre 2016, 14:55

Mi-octobre : Journées d'Échange Prommata

Pour cette occasion, j'ai pu préparer la modélisation suivante en tenant compte des remarques précédentes :

  • Vues d'ensemble
    0 - trois vues - coloré.png
    0 - trois vues - coloré.png (438 Kio) Vu 1016 fois

    Code couleur :
    Rouge & orange : réglage de l'écart latéral
    Vert & cyan : réglage roue avant (terrage)
    Violet & jaune : réglage hauteur mancheron
  • Réglage du terrage :
    5 - Levier roue.png
    5 - Levier roue.png (113.48 Kio) Vu 1016 fois

    La crémaillère est découpée au laser dans de l'étiré de 10mm d'épaisseur (pièce sous-traitée).
    Le chicot rouge est là aussi entraîné par un levier à la poignée du levier, et vient se coincer dans la crémaillère.
    La roue est cerclée de caoutchouc dur (non gonflable), Ø25cm. Amplitude de réglage : 20 cm
  • Réglage de hauteur du mancheron :
    4 - réglage mancheron.png
    4 - réglage mancheron.png (269.5 Kio) Vu 1016 fois

    Les goupilles (en rouge) viennent s'insérer dans les perçages du renvoi jaune. L'ensemble est actionné par un levier situé sur la poignée du mancheron (non représenté ici).
    Ce réglage permet de soulever l'outil bras tendus pour le transport faire demi-tour en bout de rangée, et augmente ainsi grandement le confort d'utilisation.
  • Réglage de l'écart latéral :
    6 - Levier écart.png
    6 - Levier écart.png (212.68 Kio) Vu 1016 fois

    Le blocage se fait par une crémaillère identique à celle de la roue. Le réglage est conçu pour pouvoir être actionné en marche.
    Amplitude de réglage : 33cm → 66cm
  • Fixation des socs :
    7 - Fixation socs.png
    7 - Fixation socs.png (40.8 Kio) Vu 1016 fois

    On reprend le modèle de fixation des dents des anciens modèles de PlanetJR : deux boulons M10 écartés de 50mm.
    Cela permet de réutiliser des socs d'origine (plus fréquents que l'outil entier et bien moins chers que des neufs) ou d'en adapter de nouveaux (doigts Kress par exemple)


Ce que je retiens de ces rencontres, c'est une vision de l'outil et des habitudes de travail très différentes, qui produit des réponses parfois opposées aux mêmes questions. Notamment :
  • Mancherons en bois : il est proposé de mettre plutôt un guidon type kassine, que l'on puisse tenir à une main au milieu.
    Guidon kassine.jpg
    Guidon kassine.jpg (70.77 Kio) Vu 1016 fois

  • Réglage latéral : Le réglage par levier-crémaillère semble trop complexe (cher à la construction), une tige filetée + manivelle est plus simple, permet un réglage continu (≠ crans), beaucoup plus simple et rapide à fabriquer, pas de découpe laser. On pourra réaliser les deux options en prototypage, et voir sur le terrain laquelle est la plus pertinente.
  • Réglage de hauteur du mancheron : dans une optique de réduction du temps de fabrication (et donc du coup, en perspective atelier pro et tarif horaire), le réglage en hauteur du mancheron n'est pas jugé rentable. C'est une partie assez complexe de l'assemblage (crémaillère et goupille, nombreuses opérations de perçage et soudure, mécanisme d'actionnement ...) qui n'est pas nécessaire au bout de chaque rangée pour faire demi-tour : pour les utilisateurs habitués à la Kassine, plus lourde et sans ce réglage, le demi-tour se fait très bien sans. Et pour le transport jusqu'au champ, ils n'ont pas coutume de porter la kassine à bout de bras, l'option semble donc bien superflue.
    Cependant, parmi les membre de d'Hippothèse, ce réglage n'a jamais été une question : c'est un élément de confort et d'ergonomie indispensable dans leur pratique.
    On choisit donc de continuer à proposer (et si possible simplifier) ce réglage, quitte à ce que ceux qui le jugent inutile s'en passent et remplacent tout cet assemblage par deux fers plats soudés.

    D'ailleurs, en remplacement du système de goupilles, qui nécessite un grand nombre de trous, je vais essayer de réfléchir à un système d'arc-boutement inspiré des serre-joint. Dès que possible, je communiquerai un doc là-dessus.
    Arc-boutement.png
    Arc-boutement.png (14.59 Kio) Vu 1016 fois

  • Prise en main des leviers : Sur ma dernière modélisation (ci-dessus), présentée aux JE, les leviers de réglage étaient coudés à 90° (poignée horizontale). Plusieurs étaient d'avis que cela ne permettait pas de forcer décemment sur les leviers. Comme cette forme résulte d'un problème antérieur de collision avec le mancheron, elle pourra être abandonnée dans les versions à venir.
    Levier coudé.png
    Levier coudé.png (128.49 Kio) Vu 1016 fois

  • Simplification du réglage de la roue de terrage : Dominique (formateur à l'AP) m'a fait remarquer que la forme en Z du renvoi du levier de la roue, qui nécessite trois découpes d'angles et deux cordons de soudure, peut très simplement être évitée en passant directement par en-dessous du cadre :
    Levier roue Dom.png
    Levier roue Dom.png (60.5 Kio) Vu 1016 fois

  • De plus, le réglage d'angle par rondelle crantée, suggéré plus tôt, a été mis en œuvre par Prommata sur le montage de dents Lelièvre, et est satisfaisant.

    Pour la suite :
  • Session de prototypage : La construction de trois (?) prototypes est prévue sur la semaine du 19 au 23 décembre. Comme expliqué plus haut, l'idée sera de faire plusieurs protos différents pour explorer les options/choix de conception à valider :
    Mancheron bois // guidon Prommata
    leviers crémaillère // manivelle et tige filetée
    Réglage hauteur mancherons : goupilles // crémaillère // arc-boutement
  • Conception collective : Il est prévu de diffuser plus largement ces appels à participation, afin de recueillir un maximum d'opinions et d'idées possible.

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 10 Novembre 2016, 16:22

Début novembre : Avancées sur l'arc-boutement

Comme dit précédemment, pour essayer de simplifier le réglage de hauteur du mancheron, j'ai construit un prototype basé sur un verrouillage par arc-boutement plutôt que crémaillère ou goupille.


L'idée étant de copier le fonctionnement d'un serre-joint, qui coulisse quand on l'accompagne à la main, mais qui se bloque dès qu'on force dans la bonne direction.

Dessin arc-boutement V1.jpg
Dessin arc-boutement V1.jpg (146.01 Kio) Vu 975 fois

Schéma arc-boutement V1.jpg
Schéma arc-boutement V1.jpg (211.54 Kio) Vu 975 fois


En situation verrouillée, le bras de débloquage bleu et la lamelle violette ne touchent pas l'étiré rond : celui-ci s'incline donc et se coince dans le perçage de l'étiré vert.
Pour débloquer, on vient plaquer grâce au câble rouge les surfaces cylindriques bleue et violette de part et d'autre de l'étiré rond, forçant ainsi son alignement avec le perçage vert, et on empêche l'arc-boutement.

1 - Ensemble.JPG
1 - Ensemble.JPG (234.22 Kio) Vu 975 fois

2 - Nomenclature.jpg
2 - Nomenclature.jpg (295.86 Kio) Vu 975 fois

3 - Face.JPG
3 - Face.JPG (243.45 Kio) Vu 975 fois

4 - Détail.JPG
4 - Détail.JPG (233.32 Kio) Vu 975 fois


En pratique, je n'ai pas utilisé la lamelle violette prévue sur le schéma, car n'ayant pas de câble sous la main, j'ai justement utilisé ma main :

5 - Libération.JPG
5 - Libération.JPG (258.14 Kio) Vu 975 fois




Ce que j'ai fabriqué fonctionne très bien, mais que dans un sens : si l'on appuie sur les mancherons, ça bloque et on peut forcer. Par contre, si on lève les mancherons, ça se débloque tout seul et ça glisse. En plus de ça, j'ai fait un bras de déblocage, qui permet si l'on tire dessus de forcer l'ensemble à glisser, pour descendre les mancherons.

Dans l'idée, c'est déjà pas mal, vu qu'en fonctionnement on a plutôt tendance à appuyer sur les mancherons qu'à les soulever, et c'est justement dans ce sens là que ça bloque bien. Par contre, l'intérêt des mancherons réglables, c'est de pouvoir porter la bineuse comme une brouette, et pour l'instant, si on essaie de faire ça, les mancherons glissent tout seuls vers le haut.

Aussi, il y a le problème des secousses et vibrations : tant qu'on appuie sur les mancherons, ils resteront en place, mais s'il y a une secousse, un choc qui fait sauter le poids pendant un instant, le réglage va être libre pendant ce temps. Du coup, sur une rangée bien caillouteuse, on peut partir avec les mancherons à hauteur de poitrine et finir au niveau des genoux...

Pour pallier à ça, on va essayer quelque chose avec deux lamelles d'arc-boutement symétriques, comme sur les pistolets à mastic/colle

Dessin arc-boutement V2'.jpg
Dessin arc-boutement V2'.jpg (196.13 Kio) Vu 975 fois


1 : effort manuel sur le mancheron (vers le haut ou le bas)
2 : la lamelle de centrage s'aligne sur l'angle de l'étiré rond
3 : Selon le sens de l'effort 1, un des deux étirés plats entre en arc-boutement
4 : l'effort 1 est retransmis à l'étiré rond par cisaillement

Pour déverrouiller, il faut tirer sur le câble rouge pour aligner les perçages des deux étirés avec celui de la lamelle.

Un dessin un peu plus précis, incluant des vis de réglage pour ajuster les butées et garantir l'alignement des différents perçages en position déverrouillée :

Schéma arc-boutement V2.jpg
Schéma arc-boutement V2.jpg (222.29 Kio) Vu 975 fois


Et la CAO associée, un peu simplifiée au passage

CAO V2.1.png
CAO V2.1.png (243.65 Kio) Vu 975 fois


À bientôt pour des nouvelles de ce second proto !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 37
Enregistré le: 28 Novembre 2012, 10:37

Re: [Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Vincent Bratzlawsky » 07 Décembre 2016, 07:25

Bonjour,

Est-ce qu'il a été envisagé de mettre des disques sur cet outil?
Je fais le travail du sol au tracteur avec Cultibutte butteuse, vibroplanche.
On va avoir un âne! et on aimerait entretenir les passages de roue avec Filou (c'est l'âne : 14 ans, entier, sait travailler!).
J'imaginais donc un outil comme cette superbe bineuse mono-rang, mais en ajoutant des disques tournés vers l'extérieur qui gratouillerait les flans des planches et contiendrait la terre des planches sur les planches.

A plus.

Vincent

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 14 Décembre 2016, 08:40

Bonjour Vincent !

Effectivement, on a prévu un réglage d'angle des socs arrière, pour monter des socs lancéolés ou des disques.

Après, en tenant compte du dégagement entre le bas du châssis et le sol, il faudra probablement mettre des disques de petit diamètre (~200mm, je dirais), mais ça dépend aussi (surtout) de l'animal qui va tirer tout ça...

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 15 Décembre 2016, 10:48

Bonjour tout le monde !

Un peu avant la formation prototypage du 19 au 22 décembre, je retranscris ici une dernière vague de nouvelles du projet :

Déjà, pour ce qui est du réglage des mancherons par arc-boutement : en l'état, le second prototype ne marche pas. Il y a un léger défaut d'alignement sur ce que j'ai soudé, et ça verrouille complètement l'ensemble, impossible de le faire coulisser. Je pourrais élargir les perçages, ajouter des jeux de fonctionnement pour fluidifier, mais on dans ce cas là ça risquerait de prendre du jeu d'usure encore plus rapidement que ce qu'on craignait sur les crémaillères.
Et surtout, en parallèle de ces détails, je me rends compte que ce système d'arc-boutement, que j'avais imaginé pour simplifier le réglage de hauteur du mancheron, devient plus compliqué encore que les idées précédentes ! Il faut au moins autant de découpes et de soudures, plus un ajustement assez précis et s'assurer d'un certain état de surface des glissières (avec trop de rouille, ça ne glisserait plus). En définitive, plus de contraintes que ça n'apporterait d'avantages.
Malgré moi (parce que j'étais quand même convaincu que c'était une bonne idée), j'ai donc proposé de laisser de côté cette idée, quitte à éventuellement y revenir sur une version ultérieure ou la reprendre pour un autre réglage.
Ça nous laisserait donc deux types de réglage à prototyper lors de la formation, la crémaillère type NéoBucher ou les barres à trous + goupilles.

Le 10 décembre, à l'assemblée générale d'Hippotèse, j'ai pu présenter une version quasi-finale des plans à un rassemblement plus étendu que la liste NéoBucher sur laquelle j'avais jusque là principalement communiqué.

Aussi Didier Mahillon a réalisé un mancheron en hêtre, avec la poignée en lamellé-collé. Idéalement, il faudrait le faire cintrer, mais il ne disposait pas d'une étuve. Le résultat est très réussi, mais le travail et l'outillage nécessaires est rédhibitoire pour l'autoconstruction. On a aussi parlé des les découper dans du multicouches de 30mm, ce qui devrait prendre beaucoup moins de temps, mais on a aucun moyen de prédire la solidité du résultat.

Cette rencontre a conduit à une poignée de modifications de dernière minute :

  • Réglage de la roue de terrage : Un problème que je n'avais pas du tout envisagé, c'est qu'avec le renvoi du levier de réglage sous le châssis, on crée un fort risque de bourrage dans les herbes : ce fer plat aux arrêtes aigües, qui descend jusqu'à 10cm du sol pose un réel problème. On a donc décidé de revenir à un renvoi au dessus du châssis, quitte à se rajouter quelques opérations à l'atelier.
    Levier roue dessous.png
    Levier roue dessous.png (27.19 Kio) Vu 608 fois

    Levier roue dessus.png
    Levier roue dessus.png (40.53 Kio) Vu 608 fois

  • Angle de cintrage des mancherons : sur la CAO, et pour le mancheron que Didier a fabriqué, on s'est basés sur l'angle de cintrage des mancherons originaux qu'on avait sous les yeux (environ 60°). Jean-Louis Cannelle m'a fait remarquer que la position de travail la plus confortable est avec les poignées horizontales (pour pouvoir mettre son poids sur l'outil). J'ai donc repris mes croquis, et pour avoir les poignées horizontales quand le mancheron est à hauteur de travail (entre 75cm et 1m), il suffirait de les cintrer à 30 ou 35°. Cela rendrait l'opération d'étuvage et de cintrage plus aisée.
  • Réglage d'angle des socs : On a enfin reçu un devis pour les rondelles crantées envisagées pour ce réglage : à plus de 40€HT la paire, on abandonne l'idée. J'ai donc dessiné un réglage à vis, qui sera plus délicat à réaliser (plusieurs points d'alignement à assurer, avec des soudures pas évidentes à positionner ...). À voir sur place comment on s'en sort, sinon il faudra revoir ça sur un prochain modèle.
    réglage soc vis.png
    réglage soc vis.png (250.28 Kio) Vu 608 fois

    • Le boulon 1 passe à travers les pattes de M, les pattes de K et la bague de B
    • L'écrou α est soudé au boulon 2
    • L'écrou γ est soudé au boulon 4
    • Le boulon 3 passe librement dans l'écrou α, est vissé dans l'écrou γ pour le réglage et contre-serré par l'écrou β pour le blocage.
  • Réglage en hauteur des mancherons : Nous avons reparlé de la solution d'un fer plat cintré et percé, une des premières idées qui avait rapidement été écartée car difficilement autoconstructible. Jean-Louis Cannelle a proposé de découper des secteurs dans la couronne extérieure de grands roulements de scierie (on en trouve de Ø20cm, en acier suffisamment doux pour le percer), ce qui permet d'avoir un arc de cercle parfait et de ne plus s'inquiéter que des perçages. Il en a fabriqué et testé un avec succès. Il était malheureusement trop tard pour s'en procurer avant la formation, mais c'est une idée à conserver pour le futur.

Voilà pour les nouvelles du projet, la dernière moisson avant le chantier de prototypage.
D'ailleurs, pour ledit chantier, les plans de construction sont disponibles ici :
Plans NeoPlanet.pdf
Ainsi que les PDF 3D des deux modèles :
NeoPlanet Crémaillère 3D.pdf
NeoPlanet Trous 3D.pdf

À la semaine prochaine !

Messages: 8
Enregistré le: 06 Juin 2016, 08:40

Re: [Traction Animale] Une bineuse mono-rang "NéoPlanet"

Messagepar Rémi Dupouy AP » 17 Janvier 2017, 11:11

Bonjour et bonne année à tous !

J'ai pris un peu de retard sur cette restitution, mais voilà enfin les retours sur la formation prototypage de fin décembre :

Le chantier s'est passé du 19 au 21, dans les ateliers du CFPPA de Mozas. Parmi la douzaine de présents, nous avons pu finaliser les porte-outils de Néo-Buchers datant d'une formation précédente, et réaliser les deux prototypes prévus :
L'un avec réglage de la hauteur des mancherons par crémaillère, l'autre par barre à trous et renvoi vers l'arrière. Dans les trois jours d'atelier, nous avons eu le temps de finir complètement de premier, il reste un peu de travail sur le second.

Bien sûr, une fois dans l'atelier, plusieurs détails (plus ou moins gros) ont été repensés par rapport aux plans préparés, pour simplifier ou perfectionner l'outil :


  • Cintrage des bras latéraux : On avait prévu de cintrer les bras latéraux en arrondi (à la masse contre une enclume et un gabarit), mais on a finalement décidé de simplement les plier et conserver des sections droites. La différence en termes d'échappement n'est pas énorme, mais elle l'est en termes de travail en atelier...
    planB.PNG
    Modèle prévu
    planB.PNG (15.93 Kio) Vu 400 fois

    B.JPG
    Bras réalisé
    B.JPG (57.39 Kio) Vu 400 fois

  • Réglage d'angle des socs : N'ayant pas pu trouver des rondelles crantées à un prix raisonnable, j'ai proposé un autre moyen de régler l'angle des socs arrière, par vissage. Cette solution n'a pas séduit tout le monde, on a donc décidé de l'abandonner pour ce premier proto et de continuer à chercher des rondelles. Depuis, Jérémy Fady en a trouvé pour une dizaine d'€ la paire, à suivre donc.
  • Étançons : Comme on n'avait pas déterminé avant le stage quel type de socs serait installé sur les protos, la géométrie définitive des étançons pour les fixer n'avait pas été fixée. On a donc passé un certain temps à déterminer la solution la plus simple pour reproduire fidèlement la géométrie des originaux. On a aussi pu reproduire le réglage d'angle d'attaque (les trois trous vers l'avant de l'étançon) qui permettent de monter différentes dents ou de s'adapter à différents sols.
    Étançon.PNG
    Modèle prévu
    Étançon.PNG (31.9 Kio) Vu 400 fois

    Étançon V2.JPG
    Étançon réalisé
    Étançon V2.JPG (63.42 Kio) Vu 400 fois

  • Attelage : Un petit détail, insignifiant au possible, est complètement passé à la trappe pendant toutes les étapes de la conception. Cet outil qu'on a fait, à l'origine dédié à a traction animale, est dans l'état des plans plutôt apte à la propulsion humaine : il n'y a rien de prévu pour y atteler un cheval ! On a donc rajouté en urgence une "corne de rhino" à l'avant du châssis, avec une série verticale de trous pour agir sur le terrage :
    P1230210.JPG
    "Corne" d'attelage ajoutée à l'avant du châssis
    P1230210.JPG (49.54 Kio) Vu 400 fois


  • Arc-boutement : J'en ai tellement parlé pendant la conception, ça semble incroyable que je n'y aie pas pensé pour les problèmes que ça peut entrainer ! En effet, au niveau de la glissière C qui transmet la cinématique du levier de réglage aux bras latéraux, le dimensionnement est suffisamment limite pour fonctionner si les surfaces sont bien lisses et un peu graissées, mais se bloque complètement dans d'autres cas. C'est un point qui sera à revoir pour les prochaines versions.
    C.PNG
    Arc-boutement de la glissière C
    C.PNG (54.63 Kio) Vu 400 fois

Mais finalement, une fois tous ces ajustements traités, on a eu le temps de bien finir l'un des deux protos (celui à crémaillère) et se quitter sur une bonne note :
P1230211.JPG
P1230211.JPG (214.31 Kio) Vu 400 fois


Grâce à une météo plus que favorable, on a pu sortir la bineuse directement de l'atelier dans les champs ! Chez Jérémy, on l'a attelée derrière Attila pour quelques rangées de test :



Depuis, j'ai fini mon stage à l'Atelier Paysan, je suis retourné en cours à Lyon, et j'ai donc pu ramener la bineuse bien terreuse dans la salle de ma soutenance de stage ! Ça faisait du bien de parler de l'Atelier Paysan, d'Hippotèse et de projets en lesquels je crois à mes profs !

Pour la suite du projet, je serai moins actif parce que moins là, et c'est Dominique (d.traulle@latelierpaysan.org) qui reprendra le flambeau. Je reste joignable à l'adresse remi.dupouy@riseup.net, et je compte bien rester au courant du futur de ce projet !

Je vous souhaite à tous un excellent {tout ce qui va arriver dans vos vies} !

Retourner vers R&D participative

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités