M’enregistrer

Le container, ou la boite à tout faire

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Le container, ou la boite à tout faire

Messagepar jonas » 08 Septembre 2015, 09:11

Partons d’un constat : dans les fermes où bricolage et débrouille sont les maîtres mots, on voit souvent des containers placés dans un coin comme des vieux tas de ferraille cubiques utilisés comme débarra, stockage, salle de repos et autres espaces d’appoint... On passe devant sans les voir tellement leur présence est commune. Ils servent souvent d’espace de transition lors d’une installation difficile, d’un agrandissement sans grand moyen ou d’alternative à la construction en dur. Au fur et à mesure, ils sont fréquemment délaissés, livrés à eux-mêmes face à la rouille et à leur fin de vie imminente.

Pourtant, si ces grosses boites sont si communes, c’est qu’il y a bien des avantages à en avoir une sur le terrain. Faible investissement, s’insère dans les entre-deux quelconque, c’est hermétique et solide, on pourrait presque dire durable, ça s’achemine et se déplace avec une petite grue, presque prêt à l’emploi, un vrai jeu de légo... Le potentiel de ces petites bêtes en acier est vraisemblablement infini. On fait bonne augure en leur donnant une seconde vie, en les achetant d’occasion à des revendeurs, mais pour aller jusqu’au bout du visse, il faudrait leur insuffler une pérennité de fonction, d’usage et esthétique.

Pas si simple. Les inconvénients sont aussi sur le coup : la rénovation de telle structure est longue, difficilement ergonomique, l’isolation est une grosse problématique, l’étanchéité est aussi atteinte à cause de la corrosion, les tailles standardisées ne sont pas forcément adaptées à toutes les situations... Sans compter la difficulté d’insérer ce genre d’édifice dans nos beaux paysages de campagne sans que cela ait un effet tâche. Les mairies le savent. Les permis ne sont pas systématiques si l’on veut que le container soit en plein champs.

Le recueil d’articles qui suit est ici pour vous donner des idées, pour faire voir le potentiel d’auto-rénovation possible et pour que les containers non-valorisés le deviennent à faible coût ! Partagez vos petites réalisations, dites-nous comment vous avez transformé ces vieilles boites en objet usuel et de quel sortilège vous avez usé pour modifier ces citrouilles en véritable carrosse !

Bonne lecture ! Bon partage !


la fin des containers.jpg
la fin des containers.jpg (177.33 Kio) Vu 4649 fois


ALLER PLUS LOIN...
A titre indicatif :
Un container Dry 40’ (12m par 2,3m, soit 27m²) coûte environ 3900€ neuf. D’occasion, on en trouve entre 1000 et 3000€ selon l’état et la qualité. A ceci, il faut ajouter le prix du grutage et du transport. J’ai entendu parlé de plusieurs ordre de prix. Je vous laisse le soin de vous renseigner.
Un pdf très intéressant sur la rénovation de container à l’usage d’habitation
Sur ce lien, vous allez tomber sur une source d’information très riche et intéressante concernant les containers.


Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Rénovation esthétique d'un container

Messagepar jonas » 08 Septembre 2015, 10:00

Jardins de courance
Voilà une piste pour rénover des containers. L’implantation d’un container peut parfois être discutée par la mairie pour des raisons d’intégration dans le paysage. Ici, sur les jardins de Courances, il était plus qu’impératif de maquiller ce volume de métal. Nous sommes sur un site classé, dans l’enceinte du château de Courances à haute valeur patrimoniale. L’exploitation Les jardins de Courance utilise ce container aujourd'hui pour stocker du matériel.


Container rénovation esthétique.jpg
Container rénovation esthétique.jpg (985.49 Kio) Vu 3756 fois


o Besoin initial : Amélioration esthétique
o Usage : débarras, stockage
o Choix constructifs :
− Structure : un simple litelage vertical vissé (vises autoperforantes) sur le bac acier du container permet de fixer le lambris horizontal.
− Angle : des planches de lambris sont fixées verticalement pour finir les angles.
− Isolation : dans l’épaisseur du litelage, on a glissé un isolant en rouleau de 4 cm.
− Toiture : La toiture n’a pas vraiment été traiter. De simple bois rond posé viennent soutenir et ancrer les tôles ondulées.
− Fondation / support : simplement posé sur des aglos...


o Défauts majeurs : à l’usage, la marche est un peu haute lorsqu’on y stocke des choses lourdes ou encombrantes.

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Isolation d’un container en botte de paille

Messagepar jonas » 08 Septembre 2015, 10:42

Chez Guilain

Dans la ferme de Guilain, la réhabilitation d’un container d’occasion a permis de palier le manque de stockage, frai pendant l’été et chaud pendant l’hiver. La problématique reposait donc sur l’isolation d’un container afin de garder une température plus ou moins stable durant les saisons. L’option mise en œuvre consiste à isoler le container par l’extérieur de manière à préserver le maximum de place, et d’utiliser les matériaux du bord, à savoir la paille.


container - photo de l'entrée.jpg
container - photo de l'entrée.jpg (990.16 Kio) Vu 4637 fois


o Besoin initial : stockage pour les légumes de garde pendant l’hiver, et stockage frai et temporaire pour l’été.
o Clef de détermination : faible moyens, matériaux du bord, stabiliser la température en saison.
o Type de container : Initialement, le container avait vocation de stockage froid, avec un groupe froid intégré. Sans électricité et sans bâtiment dans lequel l’intégrer, ses attributs de base ne pouvaient être réutilisés tels quels.
o Difficultés constructives :
− Étanchéité à l’eau : la paille ne doit pas être soumise à l’infiltration de pluie. Au niveau du sol, un retour de la bâche sur l'intérieur a été fait
− La tenue verticale des bottes de paille


container - effet de serre copie.jpg
container - effet de serre copie.jpg (934.02 Kio) Vu 4637 fois


o Usage : stockage de légume
o Défauts majeurs :
− Effet de serre pendant l’été : la bâche transparente et le faible taux de ventillation crée un effet de serre important dans le container pendant l’été. Cette contrainte a aussi ses avantages pendant l’hiver où la température est plutôt stable et tempérée (hors gel)
− Accès : la porte d’entrée du container est étroite. On aurait préféré une porte double.
− Ventilation : un percement sur la joue opposée à la porte aurait permis de ventiler l’intérieur facilement.


Difficultés rencontrées :
o L’implantation de ce container n’a pas été évidente vis-à-vis de la mairie (cf article sur le fournil mobil-home)

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Les délires d'architecte

Messagepar jonas » 08 Septembre 2015, 14:12

Beaucoup d’architectes ont sauté sur l’occasion : créer de l’espace à base de containers. A notre époque où le passage au vert favorise le recyclage et le réemploi, pourquoi ne pas s’emparer de ces structures prêtes à l’emploi, dessinées pour être empilées et modulaires, destinées à être déplaçables et facilement transportables, le tout livrée hors d’eau et hors d’air, solidement charpenté avec une ossature métallique résistante et pérenne ? Cela saute aux yeux...

Des projets écologiques aux projets économiques, on ne compte plus les constructions où l'on ne s’attache plus à la brique rouge mais plutôt au container maritime ! Logement, cabane de chantier, espace d’appoint comme sur les fermes, salle de travail temporaire... les usages sont variés. Toutes idées ne sont pas à prendre mais on ne peut que s’en inspirer pour faire au mieux entre nos rangs de haricots et nos lignes de patates !


Cabane du futur
L’architecte australien Sean Godsell a voulu profiter de ce module à faible coût que représentent les containers de seconde main. Dans un but humanitaire, il propose ce projet transportable au travers le monde par cargo, facilement implantable partout, de manière à répondre à des besoins urgent de logement. Il a pensé ce petit pavillon avec une vingtaine de plugs ajustable de manière à pouvoir adapter cet espace au besoin de tous, notamment en termes d’autonomie énergétique. Entièrement recyclable, modulable et économiquement intéressant, il a nommé son concept le « Future Shack » (cabane du futur).

future shack.jpg
future shack.jpg (525.06 Kio) Vu 4617 fois
futur shack - 2.jpg
futur shack - 2.jpg (698.18 Kio) Vu 4617 fois


ALLER PLUS LOIN...
Le site de l’architecte avec en tête cette réalisation :


Opération perce neige
A grenoble, pendant la trève hivernale, des constructeurs / archi ont réaménager des containers pour l’hébergement d’urgence. Ces containers sont installés pendant les mois les plus froids de manière à abriter les plus démunis. Hors période, en été, les containers sont stockés et attentes de ressortir l’année suivante.
L’idée de mettre le container sous une demi-serre tunnel n’est pas des moins économiques et esthétiques... tout à fait jouable.

h-bergement-d-urgence-exp-rimentation-avec-des-containers-maritimes.jpg
h-bergement-d-urgence-exp-rimentation-avec-des-containers-maritimes.jpg (155.04 Kio) Vu 4617 fois


ALLER PLUS LOIN...
A lire sur cette opération : article paru dans Rhône Alpes solidaire :


Résidence A-Docks
Une résidence universitaire à base de container au Havre

résidence A Docks.jpg
résidence A Docks.jpg (152.61 Kio) Vu 4617 fois


ALLER PLUS LOIN...
Wikipédia

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Re: Le container, ou la boite à tout faire

Messagepar jonas » 10 Septembre 2015, 10:28

Container maritime en stockage froid

Fabien a repris la ferme familiale en 2010. A l’origine une exploitation céréalière sur plus de 300 ha, il a ouvert une tranche de maraîchage bio (6ha) qu’il a réussi à commercialiser intégralement en amap. Compte tenu du passé de la ferme céréalière, beaucoup de méthode de mécanisation sont mises en place pour le maraîchage aussi. Fabien poursuit dans cette philosophie et regorge d’idée : automatisation de l’arrosage sous serre, enrouleuse de grande culture pour l’arrosage des planches, tapis roulant sous serre pour les récoltes (en projet), système de chargement de caisse dans le camion (en projet aussi)...

Dans ses initiatives, il a acheté un container maritime frigorifique en guise de chambre froide dans l’idée de le mettre à l’intérieur d’un des grands bâtiments du corps de ferme. Seulement, les dimensions du container n’ont pas permis de le rentrer : il reste ainsi dehors (étanche). Cette alternative aux chambres froides peut-être une bonne solution économique.
L’achat d’un container maritime d’occasion est un gros marché qui regorge de possibilités pouvant être intéressantes économiquement (habitation temporaire, magasin de vente, chambre froide, chambre chaude, stockage...)


entrée à la ferme.jpg
entrée à la ferme.jpg (678.26 Kio) Vu 4466 fois


• Historique :
o Nature de l’exploitation et surfaces : maraîchage (bio) sur 6 ha commercialisé en Amap et culture céréalière (conventionnel) sur plus de 300 ha
o Besoin initial : nouvelle activité : nécessité d’une chambre froide
o Clef de détermination : faible budget
o Parcours réglementaire : pas de Permis de construire
o Coût global : 4700 € (transport et groupe froid inclus)
o Dimensionnement : 20 x 5 x 3 m soit 60m²
o Capacité : 24 tonnes de légumes = une 60taine de palox
o Remarque : pour différencier l’hydrométrie entre chaque palox, Fabien utilise des films plastiques micro perforés de différentes tailles
Container et pont.jpg
Container et pont.jpg (1.04 Mio) Vu 4466 fois

o Défauts :
− Très consommateur d’énergie
− Lors de l’installation du container, la manipulation et le déplacement a du voiler l’ossature acier. A présent, les portes ont du mal à se fermer
− Les dimensions de ce container le rendent difficile à caser.
− Accès : le chargement / déchargement des palox se fait grâce à un transpalette que l’on fait rouler sur un pont en acier (à positionner) qui permet de faire la jonction entre la marche en béton et le container...

photos du corps de ferme.jpg
photos du corps de ferme.jpg (992.62 Kio) Vu 4466 fois

ALLER PLUS LOIN...
Un article publié dans le journal Le Parisien

Avatar de l’utilisateur
Messages: 117
Enregistré le: 26 Mars 2015, 11:36

Re: Le container, ou la boite à tout faire

Messagepar Marin@AP » 10 Septembre 2015, 13:42

Dans la série des boîtes à tout faire, voici une autoconstruction de Matthieu dans l'Oise : Un hangar agricole de 80 m² aménagé entre deux containers frigorifiques.
DSCN4649 (Copier).JPG
Vue générale
DSCN4649 (Copier).JPG (193.67 Kio) Vu 4450 fois

Construction :
Les containers de 12m ont été disposés sur une dalle de béton.
La charpente est uniquement sanglée pour ne pas détériorer l'isolation des frigo.
Les fermes, assemblées avec des panneaux de contreplaqué, ont été montées au sol puis positionnées sur les containers à l'aide du mat d'un lève palette.
DSCN4643 (Copier).JPG
Fermes et assemblages en plaques de contre-plaqué
DSCN4643 (Copier).JPG (140.76 Kio) Vu 4450 fois

Les coûts :
Containers frigorifique en état de marche : 5000 euros l'unité, livraison incluse
Dalle béton : 2000 euros
Bois de charpente : 400 euros
Couverture : 800 euros (10 euros/m²)

Côté permis de construite ?
Pas nécessaire, puisque le bâtiment est démontable.
DSCN4645 (Copier).JPG
Moteur du frigo et atelier de lavage
DSCN4645 (Copier).JPG (181.32 Kio) Vu 4450 fois

Utilisation :
L'espace entre les deux containers est utilisé pour stocker le matériel et les outils. Un atelier de lavage de légumes a été installé dans un coin.
Les containers sont utilisés pour stocker les légumes. Le système de réfrigération est utilisé en été.

Matthieu a installé dans ce hangar son circuit de lavage des légumes comprenant un lève-palox, une laveuse et un puis de décantation des eaux usées. Jetez un œil sur sa réalisation !

Améliorations à apporter :
Matthieu a comme projet de fermer les ouvertures latérales pour isoler du vent (confort de travail) et éviter de tenter les voleurs.

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Double cabane de chantier

Messagepar jonas » 01 Octobre 2015, 13:00

Petit espace de travail organisé entre deux cabanes de chantier

Tout au bout du jardin de Seb s’est installé un espace de travail polyfonctionnel, simple et pratique. Pas de fioritures, le but étant l’optimisation surface / coût et de valoriser un maximum les matériaux qu’on a sous la main. Pas de fondation nécessaire pour poser des cabanes de chantier (pourvu qu’elle soit de niveau). Pas de permis de construire. Enfin... pas besoin de grand-chose.
Faut-il encore être bon glaneur pour s’en tirer après 2 jours de montage avec 50 à 60m² disponibles, quasi sortis de rien...

panorama container.jpg
panorama container.jpg (976.29 Kio) Vu 4248 fois

• Construction :
o Coût global : 50 € pour la visserie et autres babioles... On peut estimer qu’avec 2500€ on peut faire la même chose avec du matériel d’occasion.
o Superficie totale : une cabane de chantier fait à la louche 2,5 par 5 = 12,5m². L’espace intérieur est d’environ 5 par 5 : 25 m². Avec les dépassées de toiture, on arrive à 55m² en total, dont 25m² intérieur.
o Choix constructifs :
− Structure verticale : ce sont les cabanes de chantier qui font office de poteaux
− Structure horizontal : en poutre treillis croisées de 6m de long, avec une ralonge de chaque côté (voir les photos)
− Couverture : tôles qui reposent sur des pannes
− Sol : aucune fondation, les cabanes reposent simplement sur des briques.
− Raccord entre cabanon et treillis : plusieurs possibilités (1. équerres boulonnées sur les cabanes et vissée au treillis en bois / 2. Sangler les poutres treillis au cabane ...)

o Temps : 2 jours de montage (paisiblement)
o Récup’ : Absolument tout est issu de glanage à droite et à gauche. Les cabanons ont été donné à Seb, de même que les poutres ont été récupérées ailleurs, les tôles aussi...
atelier container bis.jpg
atelier container bis.jpg (929.19 Kio) Vu 4248 fois

• Usage :
o Trois espaces :
− Un des cabanons sert au stockage plutôt agricole
− L’autre est réservé au stockage d’outil
− L’espace entre-deux permet de travailler au sec quand il pleut...

o Fonctions supplémentaires : récup des eaux de pluie
o Ergonomie :
− Le gros bémol des cabane de chantier reste le même : la marche ! on peut éventuellement poser un pont pour faire le lien entre le sol et le plancher de la cabane.
− l’ensemble de ces trois espaces se tournent vers le jardin

containers hangar.jpg
containers hangar.jpg (782.39 Kio) Vu 4248 fois


Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Re: Le container, ou la boite à tout faire

Messagepar jonas » 12 Octobre 2015, 09:21

Encore quelques idées et liens intéressants.
original.jpg
original.jpg (46.48 Kio) Vu 4113 fois

Architecture modulaire :
http://www.archdaily.com/773491/opinion ... -407899129

Une boite qui se spécialise dans la rénovation de container maritime :
http://www.frenchline.eu/

Messages: 121
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Re: Le container, ou la boite à tout faire

Messagepar jonas » 02 Novembre 2015, 14:22

Espace de pause et de stockage

photo 1.jpg
photo 1.jpg (675.59 Kio) Vu 3967 fois

Lors de son installation à la ferme bio « le jardin des fées », Lionel avait installé un container pour avoir un espace fermé et clôt qui puisse à la fois stocker quelques matos et être un espace de repos potentiel. La rénovation de ce petit container devait aussi avoir une portée esthétique car il se positionne au-dessus des terres et est bien en vue. Un coup de peinture lui a redonné une jeunesse. Pour des raisons d’insertion dans le paysage, Lionel a voulu mettre en place une toiture végétalisée. D’autre part, sur la partie stockage, l’appentis est couvert de tôles ondulées qui récupèrent les eaux de pluies.
En façade sud, Lionel a disqué des percements pour installer des menuiseries, permettre à la lumière de rentrer à l’intérieur. Cet agencement lui a permis de vivre les temps de pause et de repos dans ce lieu pendant les premières années.

compos photo.jpg
compos photo.jpg (1.07 Mio) Vu 3967 fois

ALLER PLUS LOIN :
A voir sur la ferme : buteuse légère à partir de récup' : viewtopic.php?f=148&t=3132&p=4275#p4275


Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Bâtis autoconstruits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité