M’enregistrer

Installation Biogaz autoconstruite

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:04

JeanPhi a écrit:* le film Un essai contemporain Vidéo 1 parle de bactéries thermophiles anaérobiques mais la cuve au milieu stocke de l'eau chaude ? Donc pas d’intérêt de parler de ces bactéries. Je dis pas qu'il n'y a pas un peu de production de méthane mais ce n'est pas le but !

Tu attaques par the question.
Wen Rolland je converse un peu avec lui, c'est un formateur en permaculture qui a de chouette résultats à Quebec. Il a monté ce projet pour montrer que le procédé fonctionnait. Point barre. Il ne semble pas avoir creusé beaucoup plus loin.

J'ai posé la question à Etienne BONVALLET qui n'est autre que le neveu de Jean PAIN et qui a travaillé avec lui. C'est lui que l'on voit sur la photo avec Jean PAIN quand ils sont penchés sur la 2ch qui roule au gaz. C'est lui qui commercialise et met au point encore les broyeurs Jean PAIN. J'ai recoupé ses dires avec des discussions avec le comité international Jean PAIN. Tous ces gens très sympathiques et bourrés de savoir m'ont fait la même réponse: le réacteur Jean PAIN est aérobique non strict.
La réponse me laissant sur ma faim, j'ai insisté, car sur les vidéos on voit Jean PAIN lui même enfoncer la matière à grand coups de bote autour des tuyaux, privant ainsi ce broya d'oxygène.
Ils ne savent pas comment, mais l'oxygène continue d'arriver au centre. Etienne BONVALLET m'a parlé de craking de la matière.
Dans mes recherches je me suis rapproché de personnes reconnues et ultra-compétentes en espérant trouver des synergies. Je devrai monter deux réacteurs de 80m3 sur 2016. L'un d'eux est destiné à être bardé d'électronique, j'attends la réponse d'un département de recherche d'une grande école d'ingé qui devraient me seconder pour ce projet. Ce sont des spécialistes de la méthanisation... Tu vois où je veux en venir.
large sourire
Modifié en dernier par pierre1911 le 30 Décembre 2015, 23:13, modifié 1 fois.

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:21

JeanPhi a écrit:* le film en Sibérie montre de la sciure - de scierie ? si oui bourrée de lignine et des branchages pas trop fins, tout ce qu'il ne faut pas mais si ça marche, tant mieux. Après mon anglais disparaissant avec le temps, je n'ai pas écouté les commentaires.

Je te promets de regarder cela de plus prêt, mais la réponse que je peux te faire ici maintenant:
- J'ai remarqué que même des matières qui ont du mal à lancer la réaction peuvent bénéficier d'une réaction en chaine. Que les bactéries peuvent coloniser des matières et les faire réagir.
Ce sera toujours moins bien que de la matière verte, mais ce sera mieux que rien. J'attends avec une vive impatience début 2016, un grand patron de laboratoire qui a lui aussi travaillé avec Jean PAIN et qui est devenu une référence internationale des matières organiques en décomposition, m'a promis de me faire une réponse. Il semble vouloir suivre de près mes expériences. ENJOY! Il devrait m'apporter des réponses ou des parties de réponses sur toutes les montées en température, il a étudié et lance toujours des projets sur ce thème. On croise les doigts. Lors de nos échanges il semblait confirmer ce que je viens d'écrire, une colonisation par des matières voisines.
- J'ai aussi remarqué que le fait de ré-introduire de la chaleur dans le réacteur, pouvait relancer la machine. Que le rapport était > 1. Je ne suis pas en train d'écrire que le mouvement perpétuel est né. non non. Ce que je dis, c'est que parfois le réacteur a besoin d'être réveillé pour produire. ce qui semblerait aussi confirmer ma théorie du premier tiret. La limite étant atteinte quand le réacteur est "usé".
- enfin avec la sciure les réactions peuvent être très surprenantes. Lors d'une conversation avec un formateur sur les RocketStove je me souviens qu'il m'a parlé de problèmes de pyrolyse avec la sciure. Qu'il avait eu le cas d'explosion, suite à des montées en température de la matière stockée en amont du RS, uniquement du fait de la proximité de la source de chaleur. J'ai toujours gardé ça dans un coin de ma tête en me disant qu'il y avait à creuser. Et bien cette semaine j'en ai fait les frais, puisque j'ai eu le droit à une belle explosion dans l'insert de cheminée avec de la sciure de résineux très dégradée.
Ce qui pourrait encore être associé au tiret 1.

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:24

JeanPhi a écrit:* Comment as-tu tracé tes courbes "Comparaison entre un tas de compost et un réacteur tous les deux en méthode Jean Pain" ? C'est ton expérience ?

J'aurai du mettre en gras que c'était une notion de principe.
J'attends de faire un faire un réacteur full monitoré pour avoir des courbes fiables.

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:32

JeanPhi a écrit:Dans la partie 3 :
* Pourquoi les filets à patate ? J'ai vu que Native Power en utilisent aussi mais quel boulot/cout pour les filets comparé à de la grille de maintien type grille fer à béton dont tu parles. Ne serait-ce pas mieux adapté ? J'ai pour ma part mis des vieux grillage à moutons de récup de 80cm de haut (3 les uns après les autres)

Le filet à patate était pour moi la seule solution. J'ai pu
- transporter la matière en vélo et à la brouette
- stocker la matière et la faire attendre immergé
- monter une structure à pans verticaux très solide (enfin je le croyais). les mailles des sacs à patates sont de véritables scratchs les uns sur les autres
- et enfin je pensais pouvoir évacuer la matière usée, c'est à dire le terreau et le revendre en sac, histoire de financer un peu les investissements.
Sauf que, je suis parti sur des modèles en matière recyclée. Qu'ils n'ont pas du tout du tout apprécié les UV et qu'ils craquent tous les uns derrière les autres.

Sauf à les protéger des UV et autres agressions, le sac à pomme de terre n'est pas la solution.
Je planche sur un système de grillage évolutif
Oui pour le grillage à mouton, il y a aussi les barrières mobiles, les grillages rigides d'infrastructures publiques (stades...)

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:40

JeanPhi a écrit:Dans la partie 4 :
* As-tu déjà démonté un tas ? Native power ne montre jamais les démontages, ils détruisent tout ou ils essaient de récupérer tuyaux et grilles ?

Non pas encore, par contre j'ai fait des explorations sur les 50 cm du haut.
Quelques vidéos de NP montrent des démontages, mais c'est fugace comme image. J'ai vu trop tard un film ou ils démontent un tas fait avec des sacs à patates; les sacs étaient tous éventrés et ils ne récupéraient rien. Mais ils récupèrent tuyaux et grilles.

Je ne veux pas dénigrer leur travail, mais Native Power sont sur d'autres échelles. Peut être qu'un jour j'irais sur ces échelles là, mais j'espère ne pas perdre les pieds sur terre en manipulant du broya avec une chargeuse de X tonnes.
J'ai des informations contradictoire sur la poursuite ou pas de leur travail. Ce que je sais d'officiel en revanche, c'est qu'ils ne sont plus en contact avec le comité Jean PAIN et le reste de sa famille. De ce fait ils poursuivent peut être mais sans nommer voir même sans faire de pub sur leurs expériences et installations. Mais ce ne sont que des suppositions.

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:51

JeanPhi a écrit:*As tu mis un récepteur des jus en bas pour le renvoyer au dessus, la bache noire ou bleue ? Arroses tu de temps en temps au cours de la vie du réacteur ?

La bâche était pour limiter les écoulements sur mon terrain et éviter de bruler la pelouse surtout avec le jus du fumier de chèvre dont je me suis servi pour starter le réacteur plus vite.
Oui j'ai pensé mettre une pompe de relevage pour remonter les percolations, mais pris par le temps et le fait que je n'avais pas d'électricité sur la zone, j'ai zappé.

Normalement le réacteur est à bel air. il reçoit naturellement les précipitations. Je l'ai couvert car un thermicien m'a fait le calcul que la déperdition par évaporation et effet de peau sur la partie supérieure était énorme. Je l'ai constaté immédiatement, puisque j'ai gagné presque 10°C sur la sortie du dernier étage en 1 nuit de l'avoir couvert. le hic c'est que du coup le réacteur n'est plus arrosé. L'avantage c'est que l'évaporation supérieure est moindre, que le peux qu'il y a, retourne directe dans le réacteur.
Cependant ce n'est pas suffisant.
Alors j'ai eu la même idée que toi, l'arroser. Les deux premières fois j'ai eu un rebond. La dernière a été fatale. Le réacteur c'est écroulé en température.

Tout me laisse penser qu'il faut absolument conserver un certain niveau de chaleur pour que la réaction perdure. J'aurai un rocket stove mobile (futur chantier), je le collerai pendant X jours contre le réacteur pour lui ré-injecter de la chaleur à travers le réseau de serpentins et de l'eau chaude à 60°c par dessus en sus.

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:53

JeanPhi a écrit:* tes tuyaux du serpentin sont très espacés, j'ai vu que sur certains biomeiler, N.power les déroulent un peu à l'arrache. Ne penses-tu pas que les resserrer permettrait de récupérer plus de chaleur ?

pas tant espacés que ça puisque les derniers étages sont autour de 15 cm entre chaque boucle

je pense que la solution est fixer les serpentins sur des plaques conductrices comme des écailles

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 22:57

JeanPhi a écrit:* Tu utilises du PER, pourquoi et quel diamètre ? J'ai commencé à utilisé du PE 25mm car c'est très solide et un démontage au tracteur est parfois un peu disgracieux... Mais je vais maintenant mettre du PER 12 car le PE est plus cher et on récupère moins de calories à cause du diamètre. Le top serait d'avoir un tuyau en cuivre pour que les calories passent mieux. Il me semble quand même que prendre trop de calories pourraient ralentir voire bloquer la fermentation ?


du 16mm
je regrette d'avoir pris du PER, et j'aurai du rester sur mon idée de PE. A l'usage je pense que le PER va se dégrader très vite surtout avec les parties extérieures qui prennent des UV
NP et Jean PAIN utilisent du PE, et à mon avis c'est la solution peut être moins optimale pour la récupération de calorie, mais la plus solide et la moins couteuse au final.

oublie le cuivre, vu les pressions et surtout que ton tas s'affaisse avec le temps

tu reviens toujours sur mon idée que le réacteur doit être maintenu à une certaine température

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 23:00

JeanPhi a écrit:Dans la partie 6 :
* sur la photo, le PER semble plus serré, est-ce parce qu'il est plus haut et qu'il y a plus de chaleur à ce niveau ?

oui plus de chaleur, mais c'est aussi par test et le fait d'avoir trouvé des couronnes de 250m PER.
Car il ne faut surtout pas utiliser de raccord bout à bout dans le réacteur, il y a un risque d'électrolyse et de forte altération de la matière.
un maillage serré apporte beaucoup. En revanche les superpositions sont sources de problèmes (dixit E BONVALLET)

Messages: 18
Enregistré le: 15 Novembre 2015, 08:14

Re: Installation Biogaz autoconstruite

Messagepar pierre1911 » 30 Décembre 2015, 23:06

JeanPhi a écrit:Pour ma part, le réacteur qui va servir à chauffer la serre tropicale est muni de tuyaux mais il sera aussi placé dans l'enceinte de la serre pour récupérer la chaleur perdue. Et là j'ai entendu plein de choses comme la destruction des plantes de la serre en quelques jours suite à je ne sais quel phénomène (trop de CO2, d'ammoniac ?). Mais perdre toutes ses calories me rend fou alors tentons !

Les paysans utiliseraient cette méthode depuis des lustres dans leurs serres.
on est sur un système agricole et rudimentaire.
si tu veux ne rien perdre tu vas complexifier le système et tu risques de le dénaturer, modifier sensiblement le résultat.
J'étais dans la même démarche que toi au début. J'ai compris que c'était risqué voir même l'impasse.
Il y a une question de forme, de taille critique minimale, de calories prises, de matière initiale, de taux d'humidité et le tout avec une réaction non totalement maitrisée.
J'étais moi même parti pour l'isoler avec des bottes de paille. Ceux qui tentent des expériences sur le continent américain suivent cette voie. J'y viendrai peut être un jour...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Biogaz

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité