M’enregistrer

Cuve filtre avec système de dédrèchage

Messages: 19
Enregistré le: 29 Janvier 2018, 09:14

Cuve filtre avec système de dédrèchage

Messagepar Charles AP » 04 Février 2019, 14:41

Le GAEC des Petits Grains, conduit par Arnaud, Pierre-Edouard et Rémi, permet à la paysannerie d’arborer son visage le plus souriant. Foyer d’intelligence collective, terrain de jeux pour rêveurs éveillés, pirates-ouvriers, où le labeur est oublié entre amis et les expérimentations sans cesse renouvelées. Autoproduction, circuit-court et autoconstruction sont tant de pierres à l’édifice d’une autonomie bâtie comme remparts aux injonctions productivistes. Installés dans la ferme de la Fauchère rachetée par Terre de Lien, ils produisent des céréales qu’ils transforment en bière et en pain. Rémi, bricoleur polyvalent et ingénieux, possède un bon niveau de soudure inox dont il fait profiter la brasserie, en passant continuellement d’un projet à l’autre afin d’améliorer leurs conditions de travail, se libérer du temps et réduire leur dépendance énergétique. Non contente de remplir nos verres, la brasserie de la mousson alimente aussi nos imaginaires.


Présentation
La filtration est une étape sensible du brassin. Premièrement, l’eau de rinçage peut emprunter des chemins préférentiels au sein du gâteau de drêches, ce qui limite l’extraction des sucres présents dans les drêches et réduit le rendement du brassin. Ensuite, une vitesse initiale de filtration trop importante peut induire des phénomènes de compaction du gâteau pouvant conduire au colmatage du filtre. Enfin, le dédrêchage en fin de filtration est l’opération la plus pénible du brassin. Si une cuve de filtration peut être relativement simple de conception, l’apport de certaines sophistications peut permettre de se sortir de situations délicates et de gagner en ergonomie. De plus, la cuve de filtration est une bonne candidate à l’autoconstruction car, faisant partie de la phase à chaud du brassin, les soudures ne présentent pas de risques sanitaires potentiels.
La cuve filtre construite par Rémi Boudes du GAEC des petits grains pour l’atelier partagé de la brasserie de la Mousson et du Bivouac, exemplaire au niveau de l’autoconstruction, a de quoi faire rougir Kaspar Schulz.

Caractéristiques
Volume de la cuve : 3000 litres
Coûts (global : 3 530 € + prix de l’inox)
o Cuve : 1000 €
o Trou d’homme : 1500 €
o Grille : 400 € (200 €/m²)
o Moteur de récup : 200 €
o Variateur de fréquence : 400 €
o Boitier de contrôle (interrupteur + potentiomètre) : 30 €
o Acier inox : non précisé


Construction et fonctionnement

La cuve
Il s’agit d’une cuve de distillation achetée d’occasion à laquelle certaines modifications ont été apportées afin de l’adapter en cuve de filtration.

Installation d’un fond filtrant : la structure porteuse permettant de supporter la grille a été réalisée avec des fers plats inox de 30 mm soudés entre eux pour former une structure en forme de cible (3 cercles concentriques reliés entre eux par une croix), elle-même soudée au fond de la cuve. La grille, d’une surface de 2 m², a été réalisée avec une tôle inox perforée. Elle est constituée de 2 demi-cercles boulonnés à la structure porteuse pour être facilement démontable et permettre l’entretien.

Ajout d’un trou d’homme :
pour faciliter le vidage des drêches (dédrêchage), un trou d’homme a été rajouté à hauteur du fond filtrant.

Installation d’arrivées, de sorties et de boules de lavage :
une sortie en pied de cuve (pour l’extraction du moût filtré), une entrée juste au-dessus du fond filtrant (pour le transfert de la maische) et un entrée plus haute, au-dessus du gâteau de drêches (pour la recirculation du moût en début de filtration). Deux boules de lavage ont été installées sur le plafond de la cuve pour le rinçage des drêches et pour faciliter le nettoyage de la cuve. L’ensemble de ces tuyaux sont organisé autour d’une pompe fixe et mis en relation grâce à la « clarinette de la salle à brasser ».

Pour plus d'information sur la clarinette de la salle à brasser (et d'autres création du GAEC des Petits Grains), cliquez ici


illustration cuve filtre(light).jpg
illustration cuve filtre(light).jpg (776.71 Kio) Vu 236 fois


Le système de couteaux et de dédrêchage
Un ingénieux système rotatif, entièrement autoconstruit en inox, a été installé à l’intérieur de la cuve pour permettre (1) grâce à 6 couteaux, de couper le gâteau de drêches en cours de filtration afin de limiter les chemins préférentiels du moût et/ou pour se sortir de situations de colmatage du fond filtrant et (2) grâce à l’installation d’une raclette, de pousser mécaniquement la drêche par le trou d’homme, et ainsi, faciliter grandement le travail de dédrêchage en fin de filtration.

Le rack rotatif : il s’agit d’un rack horizontal, destiné à accueillir les couteaux mis en rotation autour d’un axe central. Le rack a été réalisé avec des tubes carrés inox de 40 mm soudés entre eux. La partie centrale du rack a été contreventée pour contrer le couple engendré par la résistance des couteaux tournant dans le gâteau de drêches. L’axe central traverse la cuve de haut en bas. L’extrémité inférieure est reprise par un raccord de tuyauterie (type DIN) soudé au fond de la cuve et contenant une bague en téflon. L’autre extrémité est connectée à un moteur de récupération (muni d’un motoréducteur) situé au-dessus de la cuve et qui permet la mise en rotation de l’ensemble de la structure. Un variateur de fréquence commandé par un boitier de contrôle (interrupteur + potentiomètre) permet d’adapter la vitesse de rotation.

Rack rotatif(light).jpg
Rack rotatif(light).jpg (989.13 Kio) Vu 236 fois


Les couteaux : Ils permettent de couper le gâteau de drêche durant la filtration et ont été réalisés avec des fers plats inox (40 X 5 mm). Ils sont répartis en 2 groupes de 3 de chaque côté de l’axe central. Chaque groupe de couteau présente une forme différente : ondulée ou droite avec des griffes. Les ondulations ont été faites manuellement à l’étau.

La raclette : Celle-ci est maintenue au-dessus du gâteau de drêches durant la filtration et descendue au moment du dédrêchage. Elle a été fabriquée avec un tube carré qui supporte deux lames inox boulonnées entre-elles pour enserrer une lame de caoutchouc. Aux extrémités, des attaches lui permettent de coulisser verticalement le long de l’axe central et de l’un des couteaux droits. Un crochet au centre permet de la fixer à un mousqueton soudé à la structure du rack rotatif pour la maintenir en position haute.

dédrêchage(light).jpg
dédrêchage(light).jpg (825 Kio) Vu 236 fois


Points forts

• Meilleur contrôle de la filtration (système de couteaux)
• Gain ergonomique (connexion à la clarinette de la salle à brasser et système de dédrêchage)
• Aucun risque sanitaire lié à la soudure (phase à chaud)

Limites
• Coût élevé
• Bon niveau de soudure inox nécessaire


Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Brasserie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités