M’enregistrer

Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messagepar QuentinAP » 11 Avril 2019, 08:28

La vallée du Gier, qui sépare le département du Rhône de celui de la Loire semble être un vivier inépuisable de démarches d’autoconstructions et autres bricolages. Après un début d’après-midi bien chargé passé à discuter aménagements d’étables (etable-semi-auto-construite-bois-bardage-t4159.html) et cabanes à cochons (cabanes-cochons-t2676.html) au GAEC des Pâquerettes, une dizaine de minutes en voiture à travers les routes tortueuses du Parc naturel du Pilat m’ont mené au GAEC du Jardin des Balmes (dont vous pourrez retrouver une présentation autrement plus séduisante ici : https://www.uniferme.fr/gaec-jardin-des-balmes#).

C’est avec Thomas Bouchet que je suis entré en contact, jeune maraicher ayant repris la ferme en 2016 à Alain Laval, l’instigateur de ce joyeux fouillis de bricoles et de machines dont je vais tenter de vous en résumer une partie dans les articles qui vont suivre.

Il n’y a pas à chercher bien loin pour comprendre la technicité et l’intérêt que porte Alain à l’autoconstruction de machines. Ayant été ajusteur-monteur mais souhaitant plus de libertés, pour Alain, être maraicher c’était avant tout une bonne excuse pour continuer à bricoler !

Toujours est-il qu’avec une telle diversité de productions légumières visant à fournir un magasin de producteurs et avec une surface de dix hectares, il fallait une mécanisation importante pour ne pas se tuer à la tâche.


Capture_porteoutil.JPG
Vue avant du porte-outil, équipé de son arracheuse plastique
Capture_porteoutil.JPG (215.8 Kio) Vu 587 fois


Pour une majorité de petits travaux (et de plus gros) et lorsque l’on veut limiter ses investissements, rien ne vaut un bon porte-outil, maniable, attelable aisément et adaptable à une panoplie d’outils. Cultivant une grande variété de légumes et ayant un grand nombre de petits travaux différents à réaliser, le porte-outil est sans doute la solution la plus économe pour s’équiper.

Disposant d’un système de direction emprunté à une Renalut Estafette (dont elle partage probablement la tenue de route), ce porte outil à la direction aussi précise qu’une R25 (dont provient le volant), vous permettra de biner vos carottes tout en évitant les sorties de routes…pardon, de sillon.
DSC04661.JPG
Le système de direction
DSC04661.JPG (173.17 Kio) Vu 587 fois


Mais ce n’est pas tout, ce porte-outil dernier cri possède également une suspension pneumatique pilotée…manuellement par des manivelles permettant le terrage de l’ensemble. Enfin, il comprend une bonne capacité de transport pour vos skis, vos vélos…ou vos outils, qui viendront se fixer, suivant les versions, grâce à des boulons, soit sous les poutres latérales, soit sous les poutres avant et le siège arrière.

Le coût de la machine est minime. Beaucoup de matériel récupéré et de la ferraille, principalement achetée neuver (tubes carrés, tubes ronds pliés, fers plats et autres. Du classique). De substantielles économies ont été réalisées par rapport à du matériel neuf, qui de toute façon n’existe pas dans le commerce selon les modalités exigées par Alain. La qualité de la réalisation a tout de même demandé un certain temps de travail, mais Alain dispose de tout le matériel et outillage nécessaire à ce genre de conception (notamment un tour).

Au chapitre des améliorations, le système de serrage de boulons, bien que loin d’être complexe, aurait pu être simplifié pour permettre d’interchanger ses différents outils plus rapidement sans avoir besoin d’outil supplémentaire.

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).
Image

Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Re: Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messagepar QuentinAP » 11 Avril 2019, 08:35

Arracheuse plastique/bineuse inter-rang
Sous le porte-outil, est installée en ce moment l’arracheuse plastique, destinée à enlever le plastique posé par la dérouleuse que Alain a également bricolé (post5952.html#p5952).

Elle se fixe via un tube coudé sous les barres transversales du porte-outil et est maintenue en place grâce à des boulons.

Elle possède deux modes de fonctionnement. Elle peut soit gratter les allées lorsqu’il y a du plastique sur les planches via des pattes d’oies (ici, relevées), ou enlever ce plastique via des socs fixés sur le côté. Afin de faciliter l’enlèvement du plastique sur les côtés, elle possède également de petits disques qui permettent d’ouvrir la terre.

Matos : ferraille de récup’, disques, pattes d’oies et socs butteurs.
Capture_souleveuse_porteoutils.JPG
Le porte-outil avec son arracheuse plastique
Capture_souleveuse_porteoutils.JPG (205.67 Kio) Vu 586 fois

DSC04659.JPG
DSC04659.JPG (201.22 Kio) Vu 586 fois
Modifié en dernier par QuentinAP le 11 Avril 2019, 11:50, modifié 1 fois.

Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Re: Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messagepar QuentinAP » 11 Avril 2019, 08:42

Bineuse guidée un rang pour courge

Cette bineuse est destinée à être installée sous le porte-outil vu précédemment et permet de biner l’inter-rang des courges avec précision.

Son système de fixation au porte-outil est légèrement différent puisque la bineuse vient se fixer sur les poutres avant et arrières via un U sur l’avant, et une tige filetée boulonnée sous le siège.
Capture_bineuse_porteoutil.JPG
Capture_bineuse_porteoutil.JPG (245.46 Kio) Vu 586 fois

DSC04666.JPG
Système de fixation arrière: la tige filetée enjambe le tube du cadre arrière
DSC04666.JPG (223.56 Kio) Vu 586 fois

Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Re: Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messagepar QuentinAP » 11 Avril 2019, 08:51

Multi-fraise
Autre outil destiné à être positionné sous le porte-outil : la multifraise. On reconnait d'ailleurs le système de fixation au porte-outil à base de fers coudés et les trous permettant d’y fixer les boulons.

Il faut avouer qu’à première vue, cet outil semble tout droit sorti du commerce. Prise de force, lames tournantes, peinture et complexité de l’ensemble font que cet outil n’est pas le plus aisé à construire. Cependant, cela n’a pas refroidi Alain, qui a presque autoconstruit sa machine de A à Z. De l’usinage des pièces, au cadre et boitiers, seules les dents et la prise de force ont été achetées ou récupéré.
DSC04651.JPG
L'outil est animé par prise de force
DSC04651.JPG (231.7 Kio) Vu 586 fois

DSC04652.JPG
Les dents, destinées à travailler à faible profondeur. le système de relève en cas de présence de cailloux. Le chauffeur est heureusement protégé par un cache
DSC04652.JPG (156.78 Kio) Vu 586 fois


Mais pourquoi se donner tant de mal ? Premièrement car il souhaitait pouvoir l’atteler à son porte-outil, facilitant par la même occasion son utilisation. Mais également car ce genre de matériel entrainé par prise de force peut s’avérer rapidement cher dans le commerce.
DSC04653.JPG
L'espacement des fraises est étudié pour passer au plus près des cultures sans les abîmer, grâce aux caches sur les côtés. Elle est également guidable via un opérateur monté sur le porte-outil!
DSC04653.JPG (192.82 Kio) Vu 586 fois


La multifraise est un outil de binage qui permet de détruire la majorité des adventices, même les plus coriaces, ou celles déjà particulièrement développées, l’action des dents tournantes permettant une meilleure destruction des adventices qu’une bineuse classique. Elle présente néanmoins le défaut de casser superficiellement la structure du sol et donc de le fragiliser…Ce qui ne pose en général pas de problèmes dans le contexte pédologique de la ferme.

Thomas utilise la multifraise lorsque la pression des adventices se fait trop forte (principalement à cause d’une mauvaise gestion), mais également pour rabattre de la terre sur les haricots. L’effet est en fait le même que passer une motobineuse. Grâce à son installation sur porte-outil, il est possible de diriger la fraise et de la passer au plus proche des plants pour un maximum d’efficacité.

Malgré sa grande efficacité, son principal défaut résulte de la forte présence de cailloux sur les parcelles de Thomas, ce qui a tendance à soulever les dents. Heureusement les capots de protection sont bien conçus et permettent d’éviter les projections de pierres.

Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Re: Le porte-outil qui aurait pu courir en rallye-cross

Messagepar QuentinAP » 11 Avril 2019, 08:55

Et un p'tit dernier pour la route: une herse-étrille

DSC04718.JPG
DSC04718.JPG (213.36 Kio) Vu 586 fois

Voici un autre outil utilisé par Thomas et destiné à être installé sous le porte-outil : la herse-étrille. Elle se fixe sous les barres transversales via un deux fers coudés, comme la souleveuse plastique.

On pourrait imaginer un réglage de l'action des dents, mais ici, le principe est la simplicité!

Les dents ont été achetées.

Encore un peu de lecture ?
- Une empierreuse sur base de rotovator : post5951.html#p5951
- Une dérouleuse plastique derrière une empierreuse : derouleuse-plastique-attelable-t4165.html
- Une bineuse attelable devant le tracteur : outils-binages-montes-avant-t4166.html


Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).
Image

Retourner vers Barre porte-outils

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités