M’enregistrer

Poulailler pondeuses AB 400 et 700 poules (V1 et V2)

Messages: 111
Enregistré le: 15 Juillet 2014, 11:32

Poulailler pondeuses AB 400 et 700 poules (V1 et V2)

Messagepar Axel AP » 28 Novembre 2014, 07:43

Etienne Castéra est éleveur bio en viande bovine dans les landes.
Il travaille 25ha pour faire l'alimentation (mais, blé, tritical, féveroles, pois, soja, tournesols) et à 50 ha de pâture pour ses 90 têtes au total. Cela lui permet de produire une dizaine d'adultes et 15~18 veaux par an.
Il récemment lancé un atelier poule pondeuse pour dégager du revenu et accueillir un parrainage.
Vente: directe (AMAP, particulier, vente à la ferme)
Sols: Argiles sur coteaux sans irrigation
Organismes accompagnateur AB: Civam des landes Bio

Outil
Présentation de l'outil :
Ce premier bâtiment à été mis en place pour 400 poules. Les pondoirs ont été fait avec des épinettes qui servaient pour le gavage des canards. Elles ont été interdites et c'est donc quelque chose que l'on peut récupérer dans les régions de gavage de canard.
Le fond des pondoirs débouche sur une goulotte en pente très douce pour récupérer tout les œufs.
_AXP8626.jpg
Arrière des pondoirs
_AXP8626.jpg (475.84 Kio) Vu 6974 fois

Itinéraires techniques
Le bâtiment est séparé en deux pour avoir deux bancs d'age séparés et avoir une continuité de la ponte lorsque l'un des banc est réformé.
Etienne réforme ses bancs tout les deux ans, pour valoriser les poules, il les vend pour poules au pot ou poules confites.
Pour ce qui est des rations, les bancs jeunes sont nourris à l'aliment pondeuses puis progressivement habitués à des rations fermières (grain concassé, triticale, tourteau de tournesol, carbonate de calcium, vitamines) Etienne compte 130g d'aliment/jr/poule.
Etienne est installé dans une région de coteaux, les poules ont été mises sur les pentes dures à valoriser et les sous bois.
Le guano est mis à composté avec le lisier des bovins puis épandu dans les champs.

Avantages :
Bâtiment automatisé
Oeufs propres car les poules sont empêchées de dormir dans les pondoirs.
Guano concentré sous les caillebotis.

Limites :
Besoin de vider le guano 3 à 4 fois par ans(1/2 journée de travail à deux à chaque fois) car sinon la pile touche les caillebotis.
Besoin de nettoyer les tapis des pondoirs tout les mois au karcher.

Utilisation :
Le pondoirs se ferment en fin d'après midi lorsque toutes les poules sont dehors. Les trappes sont fermé avec une ficelle tirée par un moteur de store (tubulaire) et des capteurs de fin de courses.
Les portes se ferment avec la nuit tombante. Tout est piloté par des horloges récupérées dans l'industrie électrique.
Les œufs sont à prendre dans les goulottes tout les jours, le couloir d'accès à la goulotte est séparé des poules donc le ramassage des œufs se fait facilement.

Ergonomie :
Pour vider le guano il suffit d'enfermer les volailles dehors pendant la journée puis de démonter tout les caillebotis.
Une telle concentration de volaille demande une bonne aération donc sous les avancées de toit les murs sont ajourés.
Les volailles sont sensibles à la chaleur donc le toit est doublé avec un creux d'air pour isoler

Construction
Cout et temps
5000€ pour tout le bâtiment avec l'achat de la cabane d'occasion (1500 euros)
Les caillebotis sont de récupération sur des parcs de gavage.
Les épinettes ont été récupérées de l'ancien atelier de gavage familial.
Panneau de bois déclassé pour faire la structure des caillebotis et perchoirs.
Il y a eu des travaux de terrassement et maçonnerie.

Éléments :
Les épinettes sont habillées avec du plastique d'emballage gaufré pour que les pondoirs soient dans l'obscurité. Les poules préfèrent pondre dans le sombre, donc pour être sur qu'elles pondent au bon endroit il faut gérer la luminosité du poulailler pour que le pondoir soit l'endroit le plus sombre.
Le dos des pondoirs est couvert avec une bâche noire pour opacifier (elle est relevée sur les photos pour que l'on voit les goulottes)
Le fond des pondoirs est soit fait en moquette ou en tapis spécial à picot (pour que la poussière soit dessous et l’œuf dessus) dans tout les cas il faut nettoyer les fonds de pondoir régulièrement.

Améliorations à venir:
Cf dans le post en dessous pour la version 2.0 du bâtiment.

_AXP8632.jpg
Vue avant des pondoirs
_AXP8632.jpg (617.46 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8633.jpg
Fond pondoir et goulotte
_AXP8633.jpg (388.93 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8628.jpg
Perchoir par dessus grillage
_AXP8628.jpg (591.31 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8635.jpg
moteur store et ficelle relevage des trappes de pondoir
_AXP8635.jpg (458.3 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8638.jpg
Creux isolant toiture
_AXP8638.jpg (433.71 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8652.jpg
Une épinette d'origine
_AXP8652.jpg (605.05 Kio) Vu 6974 fois

_AXP8637.jpg
Ajourement d'aération
_AXP8637.jpg (432.22 Kio) Vu 6974 fois


Messages: 111
Enregistré le: 15 Juillet 2014, 11:32

Re: Poulailler pondeuses AB 400 et 700 poules (V1 et V2)

Messagepar Axel AP » 28 Novembre 2014, 09:21

Etienne Castéra est éleveur bio en viande bovine dans les landes.
Il travaille 25ha pour faire l'alimentation (mais, blé, triticale, féveroles, pois, soja, tournesols) et à 50 ha de pature pour ses 90 têtes au total. Cela lui permet de produire une dizaine d'adultes et 15~18 veaux par an.
Il récemment lancé un atelier poule pondeuse pour dégager du revenu et accueillir un parrainage.
Vente: directe (AMAP, particulier, vente à la ferme)
Sols: Argiles sur coteaux sans irrigation
Organismes accompagnateur AB: Civam des landes Bio

Outil
Présentation de l'outil :La version 2.0 du poulailler auto construit précédent. la base est la même : cabane à volaille d'occasion mais cette fois elle à été allongée, élargie et rehaussée pour avoir une dimension au sol de 15*8m et 2.5m de hauteur sous pente (aux murs)
De fait les caillebotis sont plus hauts et le vidage du guano est prévu une fois par an.
Ce bâtiment a été fait pour 700 poules pondeuses et son organisation est différente que le précédent :
La collecte des oeufs est faite par un tapis central avec des pondoirs de part et d'autre. Les pondoirs ne sont plus obturés la nuit mais ils se lèvent avec l'entrée vers le sol pour faire glisser les poules restées dans le pondoir.
Une cuve (10 000~15 000L) de récupération d'eau de pluie va être mise en place et va servir à refroidir le toit de la cabane l'été par aspersion et évaporation(l'eau qui s'évapore refroidi son support, cf fonctionnement des frigos dans le désert)
_AXP8653.jpg
Le bâtiment
_AXP8653.jpg (748.23 Kio) Vu 6967 fois

Itinéraires techniques
Ceci est le deuxième bâtiment donc le problème de couper en deux pour avoir deux banc en continu ne se pose pas.
Etienne réforme ses bancs tout les deux ans, pour valoriser les poules, il les vend pour poules au pot ou poules confites.
Pour ce qui est des rations, les bancs jeunes sont nourris à l'aliment pondeuses puis progressivement habitués à des rations fermières (grain concassé, triticale, tourteau de tournesol, carbonnate de calium, vitamines) Etienne compte 130g d'aliment/jr/poule.
Etienne est installé dans une région de coteaux, les poules ont été installées sur les pentes dures à valoriser et les sous bois.
Le guano est mis à composté avec le lisier des bovins puis épandu dans les champs.

Avantages :
Pas de risque que les poules dorment dans les pondoirs donc des oeufs propres assurés.

Limites :
Plusieurs horloges pour tout automatiser : entré, pondoirs, tapis roulant, éclairage.
Accessibilité de la bande si défaillance du système.

Utilisation :
Une salle attenante a été construite sur laquelle débouche le tapis roulant. Celui ci tourne tout les demie heures et amène les oeufs sur une table molletonnée et legèrement en pente.

Construction
Cout et temps
Deux mois de travail ( en cours de finition lors de ma visite)
Un investissement de 15 000€ (terrassement maçonnerie, mécanisme, bois, bâtiment, electricité)

Éléments :
Cette fois les épinettes ont été décloisonnées, et il y a une entrée par épinette (qui représente 3 pondoirs), l’habillage a été peint en noir à l'intérieur pour assombrir les pondoirs.
Les pondoirs se posent la nuit pour ne pas effrayer les poules.
Protection autour du parc : Grillage enterré sur 50cm, doublé sur les 1er 50 cm et montant jusqu’à 1m50 avec deux fils électriques pour empêcher les renards de grimper.
Un filet souple à été mis en place au dessus des deux pondoirs pour que les poules n'accèdent pas à la bande de ramassage. La circulation entre les deux moitiés de bâtiment se fait par dessous les pondoirs.
Les perchoirs sont pliants pour faciliter le nettoyage du guano annuel.
Toute la structure de caillebotis est posée sur 4 poteaux donc on peut bien circuler pour le nettoyage une fois celle ci retirée.
Les pondoirs sont bougés avec un moteur 1cv démultiplié et des capteurs fin de courses, (6s pour basculer/déployer), des contres poids ont été nécessaires pour éviter que le moteur force et que les positions soient stables.
_AXP8648.jpg
Pondoirs et Perchoirs
_AXP8648.jpg (573.26 Kio) Vu 6967 fois

_AXP8642.jpg
Bout du tapis de ramassage, manque la table de collecte
_AXP8642.jpg (495.07 Kio) Vu 6967 fois

_AXP8646.jpg
Coffret avec la motorisation des pondoirs
_AXP8646.jpg (474.49 Kio) Vu 6967 fois

_AXP8640.jpg
Perchoirs
_AXP8640.jpg (585.73 Kio) Vu 6967 fois

_AXP8643.jpg
Vue du fond des pondoirs et de la bande de ramassage
_AXP8643.jpg (385.1 Kio) Vu 6967 fois

_AXP8645.jpg
Câblage électrique
_AXP8645.jpg (472.72 Kio) Vu 6967 fois


Retourner vers Volaille

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités