M’enregistrer

Séchoir à houblon autoconstruit

Messages: 19
Enregistré le: 29 Janvier 2018, 09:14

Séchoir à houblon autoconstruit

Messagepar Charles AP » 04 Février 2019, 14:24

Vincent et Christophe Marconnet incarnent un vent nouveau. Ces néo-houblonniers non issus du milieu agricole ont pris la mesure du besoin des brasserie artisanales en houblon biologique et local. Partageant le désir d’un renouveau professionnel, ils posent un choix qui ne manque pas de témérité : produire du houblon. Ayant compris que se lancer dans cette culture présente de nombreux risques et mérite du moins une bonne dose de réflexion comme d’expérimentation, la transition entre leur ancienne et leur nouvelle vie, s’opère à petits pas. Entre 2015 et 2016, ils reçoivent des parcelles à prêter sur lesquelles ils commencent à cultiver tout à la main, pour expérimenter, essayer des techniques, identifier leurs besoins en équipement, démarcher des brasseurs, comprendre leur terroir. Les premières récoltes ont donné des résultats encourageants qui ont été valorisés en circuit-court auprès de quelques brasseries locales. Du temps, de la terre et quelques sous, permettront à leur projet de prendre l’ampleur attendue


Présentation
Les frères Marconnet, du projet houbloneur sont deux néo-houblonniers en cours d’installation dans la Drôme. Étant encore au stade de l’expérimentation, leur production ne nécessite pas encore de matériel de professionnels. Si la plupart des opérations de la houblonnière peuvent pour l’instant être réalisées à la main, ils ont toutefois besoin de s’équiper d’un séchoir afin valoriser leur production, aussi petite soit-elle, ne serait-ce que pour démarcher auprès des brasseurs de la région.
Ils ont donc décidé de construire leur propre séchoir, pouvant répondre à leurs besoins actuels, c’est-à-dire, petit et démontable (ne possédant pas encore de locaux).


Caractéristiques

• Entièrement démontable
• Source de chaleur : électrique
• Consommation : environ 6 kW à pleine puissance
• Capacité : 1kg de houblon sec/h
• Dimensions du séchoir : surface = 1 m² ; hauteur = 1,7 m
• Nombre de clés : 6
• Dimensions des clés : 0,8 m²

Construction et fonctionnement
Ce séchoir consiste en un caisson isolé, muni d’une soufflerie en bas, d’extracteurs d’air en haut et contenant 6 clés de séchage superposées. Le houblon commence son séchage sur la clé la plus haute (la plus éloignée de la soufflerie) et le termine sur la clé la plus basse. A chaque fois que le houblon d’une clé est sec, celle-ci est retirée, toutes les autres sont descendues d’un étage et une nouvelle est introduite à l’étage le plus haut. Le séchoir tourne donc en continu et permet d’obtenir 1 kg de houblon sec/ heure.
La structure : Le séchoir est constitué d’un caisson en panneaux de bois aggloméré (hydrofuge) et isolé par l’intérieur avec des feuilles de polystyrène expansé contrecollé avec de l’aluminium. Prévus pour être démontables, tous les assemblages ont été réalisés avec des tiges filetées et des écrous papillons.

P1150785(light).jpg
P1150785(light).jpg (929.32 Kio) Vu 99 fois


Les clés de séchage :
Le séchoir contient 6 clés de séchage de 0,8 m² pouvant accueillir chacune 2 kg de houblon frais (soit 500 grammes de houblon sec). Chacune des clés est soutenue par 2 tiges filetées (jouant également un rôle de structure).

clés de séchage(light).jpg
clés de séchage(light).jpg (958.02 Kio) Vu 99 fois


La soufflerie :
2 radiateurs d’atelier électriques (3 et 3,3 kW) insufflent de l’air chaud dans un caisson situé au bas du séchoir dont le sommet a été percé de trous pour optimiser la répartition de l’air. Les radiateurs sont contrôlés par un thermostat dont la sonde est située au-dessus de la première clé (en partant du bas). Celui-ci est réglé sur 56,5 °C car une température de séchage supérieure à 60 °C entrainerait la dénaturation des huiles essentielles du houblon. De plus, des thermomètres/hygromètres ont été installés au niveau d’une clé sur deux pour pouvoir analyser l’évolution du séchage au sein du séchoir.

soufflerie(light).jpg
soufflerie(light).jpg (846.5 Kio) Vu 99 fois


Les extracteurs : 4 extracteurs (capacité cumulée = 550 m3/h) ont été installés au sommet du séchoir pour évacuer l’air humide.

P1150791(light).jpg
P1150791(light).jpg (892.19 Kio) Vu 99 fois


Points Forts
• Simple de conception et de fabrication
• Démontable
• Bon marché (prix non renseigné mais aucune composante ne semble représenter un coût important)

Limites
• L’air ne circule pas uniformément au sein du séchoir. Il passe d’avantage sur les côtés, ce qui entraine un décalage dans le séchage. En conséquence, les clés doivent être remplies d’avantage sur les côtés qu’au centre.
• Le système de rotation des tiroirs implique de les déplacer tous à chaque changement, ce qui entraîne des pertes de lupuline et oblige à ouvrir le séchoir pendant un long moment. Un système de clés sur crémaillère ou de clayettes basculantes serait beaucoup plus efficace

Pistes d'amélioration
A la place des tiroirs, un système de clayettes basculantes permettrait de simplifier les manipulations et de limiter la déperdition de chaleur due à l’ouverture de la porte. Il ne serait plus nécessaire de retirer les tiroirs pour les baisser d’un cran : chaque étage basculerait tour à tour pour laisser tomber le houblon vers l’étage inférieur, seul le niveau le plus bas serait constitué d’un tiroir qui permettrait de sortir le houblon une fois sec.
De cette manière, il serait envisageable d’installer un convoyeur au-dessus de l’étage supérieur qui amènerait le houblon à sécher après chaque extraction du houblon sec du tiroir inférieur. Le concept de convoyeur est d’ailleurs une piste intéressante à explorer pour les autoconstructeurs et autoconstructrices : c’est un mécanisme simple à concevoir et fabriquer, alors que son coût sur le marché est prohibitif et qu’il a un impact fort sur l’ergonomie des outils.
Concernant l’air chaud issu de la soufflerie, il serait nécessaire d’une part de mieux calibrer la puissance de la soufflerie (pour atteindre l’équivalent de 2000 m3/ heure / m2 de houblon de 30 cm d’épaisseur) et d’autre part d’ajouter sous le tiroir inférieur un système permettant de mieux répartir l’arrivée de l’air sur toute la surface du tiroir.

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Culture du houblon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités