M’enregistrer

Chauffe eau adapté aux préparations biodynamiques

Avatar de l’utilisateur
Messages: 66
Enregistré le: 26 Mai 2016, 10:38

Chauffe eau adapté aux préparations biodynamiques

Messagepar Robin AP » 27 Mai 2016, 15:39

Chauffe eau pour préparation biodynamique

ensemble.jpg
ensemble.jpg (312.61 Kio) Vu 1565 fois

Antoine Pignier est viticulteur dans le Jura depuis les années 80, avec 2 associés dans une exploitation familiale de longue date. Depuis 2003, l'ensemble du domaine est certifié en biodynamie, après de premiers essais en 1998. Le domaine est constitué de 15ha de vignes dans des marnes lourdes, avec un sol sensible au tassement et à l'érosion, dans une région à forte pluviométrie.
Antoine est président du GAB Jura et a commencé l'autoconstruction par nécessité d'adaptation du matériel à ses tracteurs légers et peu puissants. Il est à l'origine d'un semoir en semis direct dans l'inter-rang qui a donné lieu à une collaboration avec l'Atelier paysan depuis mi-2015.

La biodynamie exige l’épandage de certains produits spécifiques dont la préparation se fait de manière précise. Une de ces étapes est la dynamisation, qui consiste en transmettre l'information de produits voulus à l'eau qui sera pulvérisée. Cette dynamisation demande un chauffage préalable de l'eau jusqu'à une température idéale de 37°C. Cette étape est souvent réalisée en chauffant la cuve par le dessous, ce qui prend du temps. Antoine Pigner a développé un système permettant de remplir son dynamiseur avec de l'eau à bonne température, grâce à un chauffe eau.

CONSTRUCTION
Le chauffe eau tient sur une structure en tube carrés d'acier, constituée d'un mat posé sur trois pieds, et doté d'une extension servant de support pour le tube de sortie.
Le liquide circule dans un tube en cuivre recuit d'environ 2 cm de diamètre et de 10 à 15 mètres de long qui a été enroulé et coudé par Antoine. En bas un raccord est fixé pour permettre de brancher l'arrivée d'eau.
À la base du serpentin est fixé un brûleur sur lequel se branche un chalumeau

bruleur.jpg
bruleur.jpg (367.05 Kio) Vu 1565 fois

FONCTIONNEMENT
L'eau qui arrive en entrée, en bas, est récupré pendant tout l'hiver sur le toit en tuile de la maison, stockée dans des cuves à vin, à la cave, et pompée par une pompe à surpression. Le déclenchement du chalumeau créé une grande flamme dans l'espace central du chauffe eau. L'eau chauffe en remontant le long du serpentin, et se déverse à environ 37°C dans
le dynamiseur. Le réglage de la température peut se faire en régulant le débit.
On peut ainsi remplir la cuve de 250L en 25 minutes avec de l'eau à température idéale.

SI C’ÉTAIT À REFAIRE
A l'heure actuelle, il y a beaucoup de pertes de chaleur. La flamme dépasse au dessus du serpentin, et il n'y a pas de mécanisme pour conserver la chaleur. Refaire un serpentin plus long permettrait d'utiliser toute la flamme, et installer un large tube de protection autour du serpentin permettrait de limiter les déperditions.
Par rapport à la capacité de sa pompe, Antoine aurait pu prendre un tube de plus gros diamètre et avoir plus de débit, pour permettre de gagner encore plus de temps.

COUT
  • Les 10 à 15 mètres de cuivre recuit ont été achetés.
  • Antoine possédait déjà la pompe et le chalumeau, et les tubes en acier sont de récupération.

POUR ALLER PLUS LOIN
Le site du Domaine Pignier : http://www.domaine-pignier.com/
Les préparations en Biodynamie http://www.bio-dynamie.org/wp-content/uploads/2015/04/S%C3%A9quiper-et-utiliser-les-pr%C3%A9parations-BD-2015.pdf
Article sur les pulvérisations en Biodynamie: http://forum.latelierpaysan.org/post4069.html#p4069
Le semoir d'Antoine http://www.latelierpaysan.org/Semoir-viticole-a-engrais-verts
Pulvérisateurs en biodynamie : http://forum.latelierpaysan.org/post4472.html#p4472

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Viticulture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités