M’enregistrer

Utopie : réaliser son rêve

Messages: 132
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

Utopie : réaliser son rêve

Messagepar jonas » 03 Avril 2015, 12:14

Voici un petit post d'ouverture sur des gens qui ont autoconstruit réellement dans une démarche d'émancipation. j'espère que ça vous donnera envie.


>> On n’invente rien !

L’autoconstruction dans le bâtiment est une source d’utopie depuis que la production de l’habitat a été laissée par les habitants. Depuis lors, la construction est la chasse gardée des entreprises spécialisées, des artisans, des architectes, des bureaux d’études en tout genre... Et ceci, c’est la cause d’une accélération exponentielle de notre société : on a plus le temps de construire soi-même, comme on a plus le temps de ne rien produire. Certes, dans le passé tout n’était pas autoconstruit, loin de là, mais il est certain que l’architecture dite vernaculaire en témoigne : les sociétés rurales étaient beaucoup plus autonomes qu’elles ne le sont de nos jours.

A lire : article sur la construction vernaculaire, son histoire, sa durabilité, et aujourd'hui sa perte.
50 000 ans de maisons pour rien, dans Matière Grise, édition Pavillon de l’arsenal, 2014, p23
A lire : article sur l'évolution de la construction agricole depuis l'industrialisation.
Madeline, Philippe. « Les constructions agricoles dans les campagnes françaises ». Histoire & Sociétés Rurales 26, no 2, 53 93, http://www.cairn.info/article.php?ID_AR ... R_026_0053

>> On invente tout !

Alors que l’autoconstruction n’était plus en vogue et que le paysage des bâtiments a commencé à s’uniformiser (milieu XIXeme : l’industrialisation touche la construction aussi), il y en a certains qui ont voulu ne pas s’uniformiser et qui ont préféré réaliser leur rêve les plus fous. C’est aussi dans la quête de faire soi-même que l’on peut réinventer le monde et donner matière au monde qui nous habite. Car dans l’autoconstruction, on est aussi autodidacte quelque part, et on recrée un mécanisme de découverte et d’apprentissage autonome.
La citation célèbre de Julien Lequier illustre cette idée de liberté : « Faire, et en faisant, se faire. »

Bref, j’ai trois exemples en tête. Deux personnes qui, à force de labeur, de temps, et de récup’ on réellement construit leur rêve :

• Justo Galego Martinez : illettré, ancien maçon, Justo a construit une cathédrale entière de ses petites mains pendant sa retraite...
Justo Galego.JPG
Justo Galego.JPG (76.09 Kio) Vu 1065 fois


• Facteur cheval : Joseph Ferdinand Cheval était réellement un facteur qui avait le rêve d’un Palais idéal. Il construisit cette espace onirique pendant trente ans.
FH000022.JPG
FH000022.JPG (1.55 Mio) Vu 1065 fois


• Nek Chand : qui construit des status et des espaces dans un coin de la ville de Chandigarh en Inde, avec pour matière première la déconstruction des villages alentours.
6a00d83454f0bb69e200e54f642a278834-640wi.jpg
6a00d83454f0bb69e200e54f642a278834-640wi.jpg (50.82 Kio) Vu 1065 fois


Aujourd'hui, en plus de réaliser son rêve, de devenir un autodidacte en la matière, on voit de plus en plus de lieu s'autoconstruire par soucis d'espace avec le reste du monde, par soucis d'autonomie. Des exemple il y en a plein. En voici un : la maison d'un paysagiste très connu, Gilles Clément, qui a fait sa maison de a à z dans la creuse, un endroit reculé où pousse maintenant un immense jardin.
clement.jpg
clement.jpg (207.86 Kio) Vu 1065 fois

Retourner vers Initiatives similaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités