M’enregistrer

Semoir à engrais verts combiné

Semoirs maraîchers autoconstruits
Avatar de l’utilisateur
Messages: 117
Enregistré le: 26 Mars 2015, 11:36

Semoir à engrais verts combiné

Messagepar Marin@AP » 02 Septembre 2015, 14:25

Bonjour,

Voici une autoconstruction intéressante rencontrée sur la ferme de Christophe et Agnès en Mayenne : il s'agit d'un semoir combiné

Christophe et Agnès travaillent en bio depuis 1997 sur 7 ha dont 2,5 ha de légumes de plein champ et 3000 m² de serres. Ils sont deux actifs sur la ferme et emploient en plus un salarié en quasi temps plein. La production est vendue en AMAP, sur les marchés et par internet (cf. site web).
La ferme est passée en planches permanentes depuis 3 ans, avec l'utilisation du cultibutte de l'Atelier Paysan. Christophe est un grand bricoleur et a mis au point et a adapté la quasi totalité de son parc de matériel, intégralement équipé de triangle d'attelage depuis une stage de formation organisé par l'AP (cf. page correspondante).
Le terrain est découpé en 5 parcelles de 60 planches qui suivent une rotation quinquennale de type : 3 ans de légumes/2ans de friche (luzerne+trèfle) afin de laisser reposer la terre.
Pour plus d'informations je vous invite à consulter les articles publiés par Christophe (alias Presque Breton) sur ce forum, et notamment la rubrique "présentez votre structure".


Objectifs et motivations :
- Faire des semis d'engrais vert rapidement en toute saison sans travail du sol préalable (de mars en novembre),
- Éviter de monopoliser trop de main d’œuvre,
- Avoir un outil capable de passer partout et adapté à l'envergure des planches (1,20 m),
- Pouvoir semer des graines de taille très variées (seigle, facélie, sarrasin, féverole, etc),
- Pouvoir semer indépendamment du précédent cultural (présence de résidus de culture)
DSCN4740 (Copier).JPG
Vue générale
DSCN4740 (Copier).JPG (234.03 Kio) Vu 3755 fois

Description :
Le semoir combiné est composé (de l'avant vers l'arrière) : d'un rouleau émietteur (grille), d'un semoir mécanique, d'une herse peigne, d'un rouleau cage et enfin d'un rouleau plombeur.

Le rouleau émietteur :
Il permet de préparer un lit de semence suffisamment fin, sans pour autant bourrer en cas de présence de résidus de culture.
DSCN4741 (Copier).JPG
Rouleau emietteur
DSCN4741 (Copier).JPG (188.24 Kio) Vu 3755 fois

Le semoir :
Il s'agit d'un semoir mécanique à simple trémie avec 4 sorties de graines, originellement combiné à une bineuse. Une tôle positionnée à 45° sous la distribution permet de disperser de manière homogène les graines sur toute la planche, pour réaliser un semis à la volée. Les tuyaux de distribution peuvent éventuellement être rebranchés pour réaliser un semis en ligne. L'entraînement de la trémie se fait par le rouleau cage, via 2 chaînes de transmission (d'origine). La densité de semis peut être calibrée en décalant l'axe de la trémie, ce qui modifiant la largeur des cannelures (type semoir à blé classique).

La herse peigne :
Elle permet le bon enfouissement des graines. En cas de présence de résidu de culture (fanes de carotte par ex.), elle peut être escamotée pour éviter le bourrage en cas de résidus de culture.
DSCN4742 (Copier).JPG
Herse peigne escamotable
DSCN4742 (Copier).JPG (240.02 Kio) Vu 3755 fois

Le rouleau cage :
Il permet de compléter l’enfouissement des semences. En cas de présence de résidus de culture, un passage à vitesse élevée permet de bien enfouir les graines même sans le travail de la herse.
DSCN4738 (Copier).JPG
Rouleau cage
DSCN4738 (Copier).JPG (118.99 Kio) Vu 3755 fois

Le rouleau plombeur :
Il pèse autour de 65 Kg (isolé) mais peut être plus ou moins appliqué sur le sol grâce à un vérin double effet relié au châssis du semoir. Il permet de bien mettre en contact la graine avec les particules du sol afin d'optimiser la germination.
DSCN4739 (Copier).JPG
Rouleau plombeur
DSCN4739 (Copier).JPG (129.28 Kio) Vu 3755 fois

Utilisation :

Engrais vert de contre-saison
Les engrais verts sont implantés immédiatement après la récolte d'une planche de légumes. Ce semoir est utilisé en général derrière un cultibute (modèle AP) qui permet de restructurer la planche. Il peut également être utilisé en direct après une lame souleveuse à carottes par exemple, qui a déjà réalisé un travail d'ameublissement du sol.
L'intérêt de ce semoir est qu'il peut travailler dans des résidus de culture ou dans des adventices. Si le sol est suffisamment meuble pour l'implantation de la graine, aucun travail du sol n'est nécessaire.
En cas de sol sec (implantation d'engrais verts en été), le vérin du rouleau plombeur permet d'exercer une force plus importante afin de bien mettre en contact la graine avec le sol.
Exemple de planche semée en sarrasin :
DSCN4752 (Copier).JPG
Exemple de semis de sarrasin
DSCN4752 (Copier).JPG (289.25 Kio) Vu 3755 fois

Engrais verts de rotation
Ce semoir est également utilisé pour implanter des engrais verts sur les terrains en friche (rotation prairies/cultures), notamment pour le semis de luzerne. Le semoir permet d'implanter la luzerne uniquement sur les planches, ce qui permet de conserver le positionnement des passe-pieds durant les deux ans de repos de la terre. (la luzerne qui s'implante en profondeur risque aussi de détruire les passe-pieds). C'est le principe des planches permanentes (cf. fiche descriptive sur ce lien) développé notamment par la ferme des Jardins du Temple.
La luzerne est ensuite broyée puis laissée sur place (1ère année de friche) ou enfouie au cover-crop (2nd année).
Exemple de planche semée en luzerne :
DSCN4758 (Copier).JPG
Exemple de planche semée en luzerne (1 an)
DSCN4758 (Copier).JPG (329.64 Kio) Vu 3755 fois

Utilisation des rouleaux seuls :
En jouant sur le 3e point du tracteur ou sur le vérin d'appui du rouleau plombeur, cet outil peut également servir de simple rouleau pour appuyer un semis de printemps :
- 3e point court + vérin arrière relevé = rouleau émietteur seul
- 3e point long + vérin arrière abaissé = rouleau plombeur seul
Le rouleau émietteur peut être utilisé pour coucher des engrais verts et remplacer un rolofacca. Christophe a déjà fait deux essais sur de la facélie et est très satisfait. L'engrais vert est alors enfouis avec un cover-crop viticole.
Exemple d'un semis d'épinards roulé :
DSCN4764 (Copier).JPG
Exemple de planche roulée au rouleau plombeur seul
DSCN4764 (Copier).JPG (304.85 Kio) Vu 3755 fois

Mise en place de bandes fleuries :
Cet outil est également utilisé pour mettre en place des bandes fleuries, disposées toutes les 12 planches. Dans ce cas, le semir est utilisé après une occultation à la bâche d'au moins un mois. Ces planches non cultivées pendant 3 ans apportent de la diversité (facélie, coquelicot, bleuet, moutarde, trèfle incarnat, etc.) et représentent des zones de refuge pour les auxiliaires de culture. L'aspect esthétique est également important.
Exemple de planche semée en fleur :
DSCN4760 (Copier).JPG
Exemple de planche fleurie
DSCN4760 (Copier).JPG (302.95 Kio) Vu 3755 fois

Construction :

Matérieux :
Cet outil est essentiellement basé sur des matériaux de récupération : le semoir à céréales, la herse peigne et le rouleau cage ont été adaptés.
Le rouleau émietteur a été conçu à partir d'une grille enroulée autour de 3 disques découpés sur mesure. Il s'agit d'une étape longue (4h) et difficile qui présente certains risques puisque la grille peut se dérouler à tout moment sur le nez de l'autoconstructeur. Les conseils de Christophe : sangler la grille avec des tire-forts et la marteler pour la courber progressivement et avoir le poste à souder sous la main pour fixer la grille sur les disques au bon moment.
Si vous vous lancez dans la construction d'un rouleau émietteur : jetez un œil à ce superbe tutoriel fait par notre technicien Etienne !
De la même manière, le rouleau plombeur a été conçu a partir d'une tôle de 3 mm et de deux disques.
Les paliers sont des rotules de relevage (Christophe a investi dans un vrai palier pour le rouleau émietteur).

Temps :
Compter 4 jours de travail, dont une après-midi passée à plier le rouleau émietteur !

Coût :

Compte tenu de l'ensemble des matériaux récupérés, ce semoir a coûté moins de 500 euros dont les paliers (*2) : 80 euros, et les rotules (*4) : 40 euros.

Et si c'était à refaire...
- Modifier la herse peigne pour pouvoir enfouir des semences plus profondément (type féverole)
- Faire en sorte que la tôle de dispersion des semences soit escamotable pour pouvoir brancher les tuyaux de distribution et semer en ligne : l'avantage du semoir est qu'on peut fermer certaines sorties de semence. Il est donc possible de semer en 2, 3, ou 4 rangs.
Cependant, il ne faut pas trop charger la machine afin qu'elle garde sont aspect pratique et qu'elle reste rapidement utilisable.

Pour aller plus loin :
Une fiche technique sur l'intérêt des engrais verts en maraîchage biologique.

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Messages: 43
Enregistré le: 06 Décembre 2012, 23:07

Re: Semoir à engrais verts combiné

Messagepar Matt » 04 Septembre 2015, 18:39

il est génial cet outil, bravo Christophe, on veut le même ! j'aimerais plus de précision sur le semoir mécanique utilisé : est il possible de mettre quelques photos du mécanisme interne ? du mécanisme de réglage pour affiner le semis en fonction taille de la graine ?
ça vient d'une bineuse, on a un truc qui ressemble sur la notre avec une seule trémie également mais c'est un distributeur d'engrais avec une vis sans fin qui pousse l'engrais dans les trous, est ce que ça marcherait ? Avec une seule trémie, n'y a t 'il pas un effet de dissociation entre les graines sur les semis de mélange genre les graines légères montent et les lourdes tombent faisant un semis totalement hétérogène (les lourdes au début et toutes les petites à la fin ?) ? ça n'a pas l'air d'être le cas pour Christophe mais j'aimerais avoir un retour si possible, merci !

Messages: 3
Enregistré le: 23 Décembre 2014, 17:16

Re: Semoir à engrais verts combiné

Messagepar presquebreton » 07 Septembre 2015, 20:19

Bonjour Matthieu,
Pour le semoir, je n'ai pas encore essayé en mélange d'espèces. Ci joint des photos du système de distribution vu de l'extérieur de la trémie et du réglage de débit à vis ( les cannelures coulissent pour prendre plus ou moins de graines, grâce à la molette à vis voir photo).
Il y a en plus des trappes à ouvrir en fonction de la taille des graines.
A ton tour de t'y mettre!!
Fichiers joints
SAM_5012.JPG
Réglage débit de graines
SAM_5012.JPG (537.06 Kio) Vu 3581 fois
SAM_5009.JPG
cannelure de distribution
SAM_5009.JPG (520.21 Kio) Vu 3581 fois

Messages: 1
Enregistré le: 12 Janvier 2016, 18:56

Re: Semoir à engrais verts combiné

Messagepar GeorgesMoulard » 27 Janvier 2016, 11:16

Je suis très intéressé par le semoir de Christophe qui répond à mes objectifs. Installé depuis 2013 à côté de St Etienne avec le matériel autoconstruit avec l'atelier paysan pour pratiquer les planches permanentes (largeur 1.20m), il me manque un outil combiné pour semer rapidement après récolte un engrais vert.
Comme je ne suis pas bricoleur, je suis partant pour une formation autoconstruction. A voir le nombre de jours nécessaires, le coût de l'outil, etc.
Merci aux maraichers intéressés d'en faire part à l'AP !

Retourner vers Semis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités