M’enregistrer

Ancienne grange transformée : locaux PPAM & habitation

Messages: 21
Enregistré le: 05 Avril 2016, 11:42

Ancienne grange transformée : locaux PPAM & habitation

Messagepar Lucas AP » 10 Novembre 2016, 18:41

Sur le Cabaret des Oiseaux :

Depuis son installation en plantes aromatiques et médicinales il y a 14 ans, Sylvie aménage petit à petit ce terrain très boisé, avec l'ambition d'utiliser et valoriser au maximum les ressources de la forêt. A l'époque le lieu est littéralement en friche, mais offre encore quelques ruines et structures qu'il est possible de réutiliser. Dans l'optique de garder une installation à son échelle, à la mesure de ses compétences et du travail qu'elle peut accomplir seule, parfois accompagnée, le réemploi devient le maître mot de son établissement. Une méthode d'autant plus intéressante qu'elle incite et permet de prendre le temps de la réflexion, de faire évoluer son projet selon les besoins et les ressources disponibles.

Au sein de cette installation toute en douceur, les interventions sont toutes circonstanciées, mesurées, légères pour toucher le moins possible au lieu, et cherchent à réutiliser les structures existantes. Il s'agit de faire au max avec ce qui est sur place, (matériaux du lieu, bâti, récup'…), tout en usant de systèmes constructifs simples et réalisables avec peu de ressources, pour passer le moins de temps possible à la construction et entretenir facilement les lieux. Sylvie a ainsi mis en place une multitude de petits lieux et de fonctions différentes, où tout n'est pas nécessairement au meilleur de l'optimisation, mais avec un ensemble qui fonctionne bien au quotidien.

Le gros morceau de cette installation, c'est clairement le bâtiment principal, qui réutilise une ancienne grange dans tout son volume pour y loger les locaux de travail et l'habitation ! Au programme donc : réutilisation d'un volume existant à moindre coût, coexistence des lieux de travail/d'habitation, éclairage naturel dans la profondeur du bâtiment, récup'...


vue ext OUEST.jpg
Vue de la façade Ouest : fenêtres de récup et prise de lumière
vue ext OUEST.jpg (949.6 Kio) Vu 793 fois


Contexte :

Historique :
- Sylvie arrive en 2002 sur cette ancienne ferme (abandonnée depuis 30 ans), après avoir acheté le terrain à la SAFER, et s’attelle à recréer une clairière au sein de ce site très boisé. Dans les premières années elle habite sur les lieux en camion, installe les jardins, réhabilite rapidement la grange pour pouvoir y vivre et y travailler, et fonctionne dès le début en cueillette sauvage. Depuis, elle aménage d'autres petites constructions pour diversifier les activités sur le lieu (accueil, petites serres, autres cultures…).
- De nombreuses ruines sont disponibles sur place, mais requièrent une compétence importante en maçonnerie (connaissance des techniques anciennes, notamment dans les appareillages, dosage des liants, etc), ce qui reste inaccessible à Sylvie sans accompagnement. Elle fait très vite le choix de ne pas rénover les bâtiments existants mais d'utiliser les ruines comme appui de ses constructions, qui doivent rester éphémères : ceci lui permet de garder la maîtrise de son projet et d'avancer de façon raisonnée, en restant consciente de ses limites.

Nature de l'exploitation et surfaces :
Plantes aromatiques et médicinales, principalement en cueillette sauvage : 6 ha de terrain, dont 5ha boisés et 1ha en jardin (donc pas de mécanisation).
Au total : environ 60 espèces de plantes cultivées et cueillies.
Transformation : tisanes, sirops, sels aromates, baumes, macérats...

vue ensemble cabaret_bis.jpg
vue ensemble cabaret_bis.jpg (992.3 Kio) Vu 793 fois


Commercialisation :
Marchés et vente directe + conseils individuels, stages, visites, accueil à la ferme

Clef de détermination :

- Faire petit à petit, prendre son temps : suite de petites interventions circonstanciées, en utilisant au maximum ce qui est déjà présent sur site.
- Cueillette, séchage et conditionnement sur place : utiliser et valoriser les ressources de la forêt, toutes les étapes de travail sur un même lieu
S'imposer le moins de contraintes possibles : peu d'investissement (temps et financier), construire simplement (pas de système complexes que Sylvie ne maîtrise pas)
- Avoir un faible impact sur le lieu : construire en bois, démontable & éphémère, pas de maçonnerie…

Parcours réglementaire :
Déclaration de travaux (déclaration préalable) et autorisation de la commune, mais pas de permis de construire.
Raccord à l'eau était obligatoire, Sylvie l'a fait elle-même.

Conception :
En autonomie, en passant par beaucoup d'essais personnels, en acceptant de revenir plus tard sur les réalisation et de modifier au fur et à mesure (pour conserver son indépendance).


Construction :

vue ext NORD.jpg
Façade Nord : relativement fermée, pour s'isoler un minimum du site. Grande porte intégrée dans le nouveau bardage bois vertical (douglas)
vue ext NORD.jpg (895.7 Kio) Vu 793 fois


Coût global : difficile à estimer, comme la réalisation s'est fait au coup par coup + terminée il y a 12 ans… néanmoins un prix pour le bardage : 20 000 €

Superficie :
120m² au sol pour la grange existante (12x10m)

Choix de conception :
- Occuper le volume intelligemment : partie agricole occupe le RDC, pour profiter d'un niveau de travail confortable en plain-pied, directement en contact avec les autres parties de la ferme. La partie habitation occupe alors l'étage, ses pièces profitent de plus de lumière, sont ouvertes sur les arbres et la canopée. La séparation des parties agricole/habitation se fait naturellement, chacune garde son indépendance tout en partageant un même toit.
-Orientation du bâtiment & ouvertures : orientation principale Est-Ouest pour ouvrir sur le jardin et la forêt, ouvertures partielles au Sud car bâtiment très proche de la route, fermeture au Nord (grande porte intégrée dans le bardage) pour un minimum d'intimité par rapport au site. Façade Est intégralement vitrée pour éclairer naturellement l'intérieur du bâtiment.
- Le principe de « la boîte dans la boîte » : les différentes pièces sont conçues comme des petites boîtes, accrochées à la structure ancienne de la grange et protégées par son enveloppe (toit + bardage). Cette méthode permet de simplifier la construction des pièces intérieures : moins d'exigences d'étanchéité et d'isolation thermique, de part la présence de nombreux espaces-tampons entre l'enveloppe et les pièces fermées.
- Faire entrer la lumière en profondeur : le jeu des différentes pièces dans la hauteur et le volume de la grange permet aussi d'éclairer naturellement les espaces intérieurs, avec un grand vide sur toute la hauteur de la grange, juste derrière la façade vitrée.

schemas principe+volumes.jpg
(pour afficher en grand : clic droit>afficher l'image)
schemas principe+volumes.jpg (806.73 Kio) Vu 793 fois


Choix constructifs :
- Structure grange : réutilisation complète des fermes en bois massif existantes. Pratiquement aucune modif, en dehors de quelques renforts (poteaux-bois sur plots bétons) au milieu des portées pour recevoir la charge supplémentaire des pièces à l'étage.
- Bardage grange : bardage vertical en planches de douglas, posées en couvre-joint, sur toute la hauteur des façades. Grande porte à double battant en façade Nord (entrée) complètement intégrée dans le plan du bardage.
- Structure des « boites » intérieures : ossature-bois en douglas pour les murs, idem pour les solives des planchers (fixées aux poutres existantes par des sabots métalliques) + panneaux OSB pour contreventer et créer des caissons fermés.
- Isolation des « boites » intérieures : plusieurs matériaux, en fonction des ressources disponibles lors de la réalisation (mais toujours dans les caissons ossature-bois+OSB). Le séchoir et le labo de transformation sont isolés en paille. Les autres pièces avec des plaquettes forestières+chaux (copeaux de bois), versées en vrac puis tassées à la main. (+mur de la chambre au RDC en copeaux de bois+chaux+eau+sable)
- Bardage des « boites » intérieures : bois de coffrage de récup', peint par endroits.
- Façade vitrée Est : menuiseries-bois de récup' fixées sur des raidisseurs (montants douglas), eux-même vissés sur la charpente existante du pignon Est.
- Véranda façade Est : demi-fermes en douglas, appuyées sur la charpente existante du pignon Est + pannes et chevrons + plaques de polycarbonate alvéolé (16mm) en couverture + menuiseries de récup' vissées sur structure et raidisseurs en façades.

Intérieur grange_éclatée_bis.jpg
(pour afficher en grand : clic droit>afficher l'image)
Intérieur grange_éclatée_bis.jpg (863.22 Kio) Vu 793 fois


Défauts constructifs :

La plaquette forestière utilisée en isolation s'est beaucoup tassée dans le temps, et a assez mal vieilli (malgré la chaux pour stabiliser le matériau et éloigner les nuisibles).

Autoconstruction : partielle

Calendrier :

- Fin 2002-2003: arrivée et installation, débuts des jardins, Sylvie habitait en camion sur le lieu et commence les travaux de la grange en parallèle
- Fin 2004 : fin de la réhabilitation de l'ancienne grange
- 2006 : quelques aménagements en plus dans la grange
- 2009 : première serre à plants (demie-lune)
- 2011-2012 : aménagement de l'atelier dans les anciennes étables
- Avril 2015 : seconde serre à plants

Accompagnement d'un professionnel :
- murs bois-paille réalisés par un artisan

details construction_bis.jpg
(pour afficher en grand : clic droit>afficher l'image)
details construction_bis.jpg (857.11 Kio) Vu 793 fois


Chantier participatif :

Des proches et des amis ont participé aux différentes étapes de réalisation, notamment pour la partie charpente.


Usage :

Organes internes :
- Séchoir : 6m²
- Labo : 12m²
- Cave : environ 27m² (réutilisation de la cave enterrée existante)
- Partie habitation : 102m² (toutes pièces cumulées)

Organisation fonctionnelle.jpg
(pour afficher en grand : clic droit>afficher l'image)
Organisation fonctionnelle.jpg (728.59 Kio) Vu 793 fois


Ergonomie :
La proximité des locaux de travail, au même niveau et en plain-pied, rend le lieu assez agréable à utiliser. Et en même temps, isolation des différents éléments entre eux, ce qui permet d'avoir des « coins » tranquilles pour travailler, même s'il y a du monde sur le lieu (notamment le labo, qui est principalement ouvert sur le jardin et l'espace intérieur de la grange, mais peu sur le reste du site). La véranda est aussi un espace polyvalent, aussi bien pour l'habitation que pour la partie PPAM : on peut l'utiliser comme espace de travail, et profiter de sa grande luminosité.

ergonomie+labo.jpg
(pour afficher en grand : clic droit>afficher l'image)
ergonomie+labo.jpg (886.95 Kio) Vu 793 fois


Défauts d'usage majeurs :
Le labo de 12 m² commence à être trop petit : manque de place pour manipuler, trier et conditionner les plantes après le séchage. A contrario, le séchoir est à la bonne mesure (local compact par nature).

Si c'était à refaire :
La même chose, mais avec un labo un peu plus grand ! Il s'agirait surtout de mettre en place des plans de travail plus importants. S'envisage aussi de changer l'isolation en copeaux de bois, pour de la paille par exemple.

vue intérieure_véranda+sechoir.jpg
vue intérieure_véranda+sechoir.jpg (754.85 Kio) Vu 793 fois


Aller plus loin :
- Le site du Cabaret des Oiseaux
- Un lien pour les serres à plants de Sylvie, aussi en fenêtres de récup'
- Le site [ur=http://www.archilibre.org/l]archilibre[/url], sur l'autoconstruction et l'architecture sans architectes
- Lexique de la charpente

Sur les PPAM :

- Le site du Syndicat des Simples, réseau de producteurs-cueilleurs en PPAM
- Un document sur la mécanisation en PPAM
- Une étude comparative des systèmes de séchage (aussi en lien dans les articles suivants)

Autres bâtis et outils PPAM du forum :
- Un séchoir autoconstruit, fonctionnant à l'inertie thermique
- Un autre séchoir en bois, aménagé lui aussi dans une grange
- Des outils, pour les amateurs de plus grandes surfaces, avec mécanisation : désherbeuse sur barre porte-outil, récolteuse à lavande
- De outils, plus à l'échelle de la ferme de Sylvie : houes maraîchères, et la version de l'Atelier Paysan

Déjà présent dans l'article sur les serres à plants, quelques liens sur le réemploi :
- Un article du Monde, sur la construction en matériaux de récupération
- Une fiche technique sur le siège du conseil de l'Union Européenne, dont les façades sont réalisées entièrement en fenêtres de réemploi


Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Bâtis autoconstruits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités