M’enregistrer

Aménagement bergerie et abri de stockage en bois cordé

Bovins, pisciculture, cochons,...
Messages: 20
Enregistré le: 02 Mars 2017, 08:47

Aménagement bergerie et abri de stockage en bois cordé

Messagepar Camille AP » 06 Mars 2017, 15:32

Pierre Denis est installé en Haute-Marne (52) sur un système d'agro-sylvo-pastoralisme, associant une centaine de brebis à viande, des plantations d'arbres fruitiers et de bois d’œuvre et des prairies permanentes sur 30 ha. Il a su profiter des ressources locales en bois pour aménager l'ensemble de sa bergerie et autoconstruire un abri de stockage en bois cordé.

Contexte

Historique : L'activité agricole de Pierre a démarré en 2003, suite à une reconversion professionnelle. Après avoir travaillé comme animateur nature, il reprend un BPREA et réfléchit à une option d'installation sur les terrains familiaux auquel il a accès. L'élevage de moutons lui semble le plus adapté à sa situation. Il rachète alors des terres et s'installe sur 30 ha avec une centaine de brebis en races mixtes. Il conserve une double activité, travaillant en parallèle dans différentes structures (formateur animateur stage BAFA, lycée agricole, confédération paysanne, et autres associations). Il passe en bio en 2008 et compose petit à petit un troupeau de brebis Solognote, pour préserver cette race ancienne et rustique. Aujourd'hui Pierre a pris sa retraite, ses terres vont être reprise par une association de réinsertion pour y faire de l'écopâturage (entretien des milieux naturels) dans le futur Parc national des forêts entre Champagne et Bourgogne.

Itinéraire technique : Dans cette région de grandes cultures Pierre a fait le pari d'une agriculture différente, au plus proches de ses préoccupations de naturaliste, par la mise en place d'un système d'agro-sylvo-pastoralisme. Situés dans une vallée sèche où l'eau circule en sous-sol ses terrains sont peu productifs ou difficilement fauchables, il achète donc du grain et du foin à l'extérieur. Ses terres sont en prairies permanentes semées (5 graminées et 5 légumineuses) dans lesquelles il a fait des plantations agroforestières. L'agroforesterie présente pour lui beaucoup d'intérêt : production de bois et d'aliments (fruits, feuilles), augmentation de la biodiversité, apport de matière organique, protection du vent ou de la chaleur… Sa plantation agroforestière est partie de la sélection des arbres déjà présents sur ses terrains embroussaillés (conservation des arbres fruitiers), complétée par la plantation d'autres arbres fourragers et bois d’œuvre. Les fruits sont laissés aux brebis en complément du pâturage et des céréales.

Le troupeau est dehors toute l'année, sauf les mères qui sont rentrées pour les mises bas. Les agneaux sont élevés sous leur mère et le sevrage se fait naturellement à ± 3 mois. La phytothérapie est utilisée pour soigner les bêtes avec des plantes ramassées dans le jardin et dans la nature.

Commercialisation : vente directe (majoritairement pour l'Aïd)

Constructions

Aménagement de la bergerie
La bâtiment d'élevage a été acheté, une entreprise a monté les armatures et Pierre a fait le bardage. Il a choisi d'aménager l'intérieur lui-même, utilisant au maximum des matériaux de récup afin de limiter les frais. La matière première provient des forêt alentours, Pierre a abattu des arbres qu'il a fait débarder pour récupérer des planches et faire les aménagements : cornadies, nourrisseurs, enclos. De nombreux éléments de ces structures sont démontables et modulables (panneaux assemblés par des boucles métalliques), ce qui permet un nettoyage facile et une adaptation aux différents besoins. La litière est faite de cendre de bois tamisée (assèche et aseptise) couverte de sciure d'écorce (récupérée à la scierie du coin), et de paille.
Vue d'ensemble et portes amovibles.jpg
Vue d'ensemble et portes amovibles.jpg (423.09 Kio) Vu 692 fois

Cornadies.jpg
Cornadies.jpg (654.16 Kio) Vu 692 fois

Nourrisseur.jpg
Nourrisseur.jpg (413.58 Kio) Vu 692 fois

Pour le nourrisseur un espacement est laissé entre la première latte et les suivantes pour que les brebis puissent accéder au foin. Les panneaux peuvent être retournés, ainsi l'écart est placé en haut au début, lorsque le nourrisseur est plein, puis il est inversé, l'écart étant placé vers le bas pour que les brebis puissent manger ce qui reste au sol.

Parc de tri.jpg
Parc de tri.jpg (723.09 Kio) Vu 692 fois

Des matériaux de récup ont aussi été utilisés pour faire différents équipements : rambardes de balcon pour le parc de tri, paniers de congélateur et bouteilles vides pour équiper les cases d'agnelage en foin et eau, bidons découpés pour le sel et l'argile.
Matériel de récup.jpg
Matériel de récup.jpg (299.8 Kio) Vu 692 fois

Coût global de l'équipement de l'ensemble de la bergerie ± 1500€ (débardage, visserie, fer plat, etc.)

Abri de stockage en bois cordé
La construction d'un abri en bois cordé a répondu à un besoin d'espace au sec pour stocker du matériel et du bois. Pierre n'avait pas de connaissances particulières en construction mais il aime bricoler et il a appris sur le tas, en se renseignant autour de lui.
Il a réalisé un bâtiment de 40 m² en un été. Le bois utilisé est du Douglas, issus des forêts alentours. Pierre l'a lui même coupé, transporté et écorcé. Les pierres ont été récupérées dans un dépôt d'ordures et la charpente est faite d'anciens pylônes EDF récupérés. Le mortier est un mélange de sable, sciure, chaux et ciment. Cet abri présente une très bonne isolation.
Vues extérieures abri bois cordé.jpg
Vues extérieures abri bois cordé.jpg (372.56 Kio) Vu 691 fois

Vue intérieur abri bois cordé.JPG
Vue intérieur abri bois cordé.JPG (1.31 Mio) Vu 691 fois

Vue intérieur abri bois cordé et four à pain.JPG
Vue intérieur abri bois cordé et four à pain.JPG (1.37 Mio) Vu 691 fois

Pierre a également autoconstruit un four à pain avec des matériaux de récup'. Il a d'abord fait un tas de sable qu'il a couvert de plâtre et d'argile et qu'il a ensuite fait cuire. La cuisson n'a malheureusement pas été assez longue et le four s'est effondré.

Astuce plantation agroforesterie
Pierre a fait une protection des jeunes arbres plantés avec des tubes récupérés en bord de route et maintenu par des piquets. Un trou est fait à la base du tube pour que les oiseaux qui y tombent puissent s'en échapper. Des épines et des branches hautes sont placées autour du tronc pour empêcher l'accès aux moutons et permettre aux oiseaux de se poser (et éviter qu'ils se posent et cassent les cimes des jeunes arbres). Cet amas végétal au pied de l'arbre apporte également humidité et humus aux plants.
Protection jeunes arbres.JPG
Protection jeunes arbres.JPG (1.39 Mio) Vu 691 fois


Pour aller plus loin
- D'autres équipements de bergerie autoconstruits : nourrisseur mobile, parc de tri ovin, triple nourrisseur semi porté
- Banque de plans de bâtiments et équipements d'élevage (chèvre et brebis) en libre accès
- Plus d'infos sur l'agroforesterie sur le site de l'Afac-Agroforesteries (Association Française Arbres Champêtres et Agroforesterie), ainsi que sur celui de l'AFAF (Association Française d'AgroForesterie)
- Un document sur l'agroforesterie et la bio: L'agroforesterie peut-elle intéresser la bio ?



Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités