M’enregistrer

Bâtiments d'élevage et cabane pour dindons

Messages: 35
Enregistré le: 04 Septembre 2017, 14:02

Bâtiments d'élevage et cabane pour dindons

Messagepar Selene AP » 13 Avril 2018, 12:44

INTRODUCTION

Thierry est installé comme paysan depuis 1993. En 1979 son beau-père avait construit la première partie du bâtiment pour accueillir un élevage de vaches laitières. Depuis 2009 il décide de passer en bio pour toutes ces productions : vaches laitières et volaille. En 2014 il a arrêté de produire du lait pour laisser place à la production de viande bovine bazadaise et commencer la production de différentes huiles végétales. Cette nouvelle production a été possible grâce à la conception et construction d'un nouvel espace pour les bœufs et une transformation du bâtiment existant en laboratoire pour l'extraction des huiles.


Vue de la ferme.jpg
Vue de la ferme.jpg (771.63 Kio) Vu 485 fois


CONTEXTE

Historique : La production diversifiée sur la ferme des beaux-parents est prise en main, en 1993, par Thierry. Il effectue quelque mise au norme, il rénove la salle de traite et il acquière des surfaces supplémentaires. En 2009 il engage une conversion en agriculture biologique et un changement de production en abandonnant progressivement la production de lait pour s'orienter vers la vente directe d'huile et de viande bovine.

Nature de l'exploitation  :
43 hectares de surfaces dont 12 ha de prairies permanentes, 22 ha de prairies temporaires et 9 ha de céréales.
Bovin bazadaise et volaille (poulets, pintades, canettes et oies).
Production d'huiles : colza, tournesol et cameline.

Commercialisation : vente sur la ferme et en AMAP.


CONSTRUCTIONS

Les bâtiments d'élevage

Vue sur les étables.jpg
Vue sur les étables.jpg (887.17 Kio) Vu 485 fois


Projet initial : Avec le changement de la production, Thierry a décidé de faire évoluer ses bâtiment et d'augment la surface couverte.

Conception : Autoconception totale des espaces. Pour ne pas dépasser les 800 m², au-delà subsiste la nécessité d'un permis de construire et donc d'un•e architecte , Thierry à construit le nouveau étable à 1 m de distance du précédent, de cette façon les deux étables ne peuvent pas être comptés comme un bâtiment unique.

Superficie :

Bâtiment construit en 1979 : environ 700 m² (30m x 20m, plus l'appentis 7m x 15m)
Bâtiment construit en 1998 : environ 330 m² sans compter la partie cornadis (30m x 11m)

Coût  : pour l'étable construit en 1998, 150.000 F, environ 20.000 €

Choix de conception :

- L'ancienne salle de traite a été convertie en huilerie.
- Nouveaux étable pour les bovins abrité avec un brise-vent (les bovins sont sensibles à l'humidité et au vent, mais il ne craignent pas le froid).
- Cornadis séparé avec petite toiture (Thierry souligne l'importance d'un cornadis pas complètement couvert : il protège les vaches dans les heures les plus chaudes, mais il fait passer le soleil du matin, très important pour prévenir les maladies).
- Accès tracteur de deux cotés avec accès directe à la fosse pour le lisier (le nettoyage est effectué le beaux jours, pendant que les bovins mangent attachés au cornadis).
- Ouverture pour l'accès des bovins au prairies.
- Différents box pour le vaux et pour le vêlage.

Conception_espaces.jpg
Conception_espaces.jpg (919.93 Kio) Vu 485 fois



Choix constructifs de l'étable 1998 :

- Paillage directe sur la terre.
- Plots béton coulés dans des bidons de 220 litres.
- Charpente métallique avec pannes en bois (pour réduire le bruit de la pluie sur la tôle).
- Pannes bois de 10 m avec un pas de 1,25 m (section : 100 mm x 220 mm).
- Brise-vent fixé directement aux pannes et rigidifié avec des sangles (le premier brise-vent installé avait une partie bâchée qui n'a pas résisté au vent. En outre, il était monté sur des câbles métalliques qui, selon Thierry, sont moins résistants des sangles).
- Deux poteaux en grumes, installés au niveaux de l'ouverture, permettent de fermer la partie ouvrante du brise-vent.
- Toit en tôle : les tôles sont fixées avec des visses positionnées avec un angle d'environ 45° par rapport à la direction de la tôle et en alternance sur leur longueur (voir dessin). Cette technique détermine un système d'attache plus résistent aux rafales.

Structure.jpg
Structure.jpg (871.41 Kio) Vu 485 fois



Cabane pour dindons

Superficie : 18 m² (6m x 3m)

Coût  : 500 €

4 € / tôle (2m x 1m), tôle déclassé par la présence de petites imperfections ou signes d'impact.
Planches bois et profilés de récupération.

Choix de conception :

- Un espace facile à nettoyer.
- Facile à déplacer.
- Moindre coût et facilité d'assemblage.

Choix constructifs  :

- Profilés métalliques soudées
- Toiture et façades en tôle
- Planches bois entre la tôle et les profilés sur la parie de toiture pour réduire le bruit de la pluie.

cabane.jpg
cabane.jpg (925.44 Kio) Vu 485 fois





Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur “L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroÉcologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

Image

Retourner vers Bâtis autoconstruits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités