M’enregistrer

information irrigation

Ici on parle de tout, comme au bar, le zinc en moins.
Messages: 1
Enregistré le: 17 Décembre 2018, 12:36

information irrigation

Messagepar QuentinThorent » 02 Janvier 2019, 17:10

bonjour à tous en vue de ma première saison, j'entre dans les questions mystérieuses de l'irrigation. n'ayant pas d’électricité sur mon terrain, je m’oriente donc sur une motopompe mais comme je n'y connais rien je vous demande quelques lumières.
En gros j'aimerai connaître les marques fiable et avoir une idée du dimensionnement. A savoir que nous commencer par exploiter 5000 m² avec une différence d'une vingtaine de mètre entre le point d'eau et la parcelle. De plus j'ai calculé à la louche que si tout notre système est ouvert en juillet nous aurions besoin de 16m3/h.
Bref je suis un peu perdu
EN vous remerciant.
UN apprenant!

Avatar de l’utilisateur
Messages: 30
Enregistré le: 08 Février 2019, 14:19
Localisation: VAUCLUSE

Re: information irrigation

Messagepar SERRE du SUD » 23 Février 2019, 07:46

Bonjour QuentinThorent § :D

Pour un demi hectare, un moteur à 200/250 euros fera l'affaire pour tirer l'eau du puits. Mais si le terrain est en long et le rajout de tuyaux compliqué, attaché le dernier bout à une poubelle en plastique, elle se rempli et, avec des seaux ou arrosoir transporter l'eau aux jeunes arbres s'il y a.
Si c'est pour de l'eau courante, là, pas de problème: ouvrir. :idea:

Messages: 3
Enregistré le: 09 Octobre 2018, 19:08

Re: information irrigation

Messagepar jetteauloin » 09 Mars 2019, 15:54

Salut Quentin,
M'installant prochainement j'ai aussi commencé à me plonger (sans mauvais jeux de mot :)) dans la question de l'irrigation.
Mon postulat de base est un peu différent, mais je pense que ces quelques points sont intéressants à mûrir :

Dans le cas où l'on possède une réserve d'eau (étang, lac, rivière) dans laquelle on puise directement, il est fort possible qu'on capte en même temps pas mal de résidus de diverses tailles. In fine ces particules se retrouvent dans ton réseau d'irrigation et peuvent colmater les sorties. Même dans le cas d'une irrigation via le réseau d'eau agricole, on retrouve des particules de divers calibres, idem pour l'eau de ville en fait.
Il me semble alors important de filtrer en série pour retenir toutes ces particules et éviter une dégradation ou un mauvais fonctionnement du réseau. Des trous se colmatent, irrigation non homogène, obligation de recouper des bouts de tuyaux etc...
Il existe pleins de type de filtres qui ont des calibres de filtrages différents.
A mon humble avis, une première crépine au niveau du captage de la motopompe est un bon début.
J'ajouterai ensuite un filtre à sable à la sortie de la motopompe. Ces filtres sont réglables en fonction du calibre de sable à l'intérieur, et filtrent très bien. Ils ont la possibilité d'être vidangés et lavés régulièrement pour éliminer les particules, ce qui leur assurent une durée de vie plus longue. On trouve des filtres à sable en métal, ou ceux des piscines en fibre enroulée peuvent très bien convenir. Il existe des types de filtre à sable pour tous les débits.
On peut aussi ajouter un filtre à tamis dans le système, qui est un autre type de filtre.
Tous ces filtres doivent être montés en série en prenant compte qu'il faut filtrer du plus grand vers le plus petit. Les filtres sont dimensionnés en fonction du débit à fournir bien sur.

Concernant le coût de cette d'installation, en neuf cela peut paraître un peu lourd. Un filtre à tamis pour 16m3/h neuf tourne aux alentours de 350€ pour une filtration à 219µ, ce qui est une filtration déja très très fine (idéal dans le cas d'un goutte à goutte).
Un filtre à sable pour ce même débit, aux alentours de 800€ neuf pour des eaux éventuellement très boueuses.
Sur le bon coin on trouve des prix beaucoup plus bas, mais attention souvent il faut rajouter en plus le prix du renouvellement du sable à l'intérieur, des fois les filtres sont vendus sans les vannes 6 voies qui permettent le nettoyage du filtre et elles ont un coût.
Si ton eau a de fortes chances d'être pleine de particules (sable, organiques etc.), on peut aller plus long et mettre plusieurs filtres en série.
Dans n'importe quel système d'irrigation (captage, filtrage et distribution), je considère qu'il faut aussi prendre en compte les pertes de charge. Les asperseurs, les gouttes à goutte etc. ont besoin de pression spécifique pour fonctionner. Or en fonction du métrage linéaire et des filtres la pression peut diminuer et ne plus être suffisante pour irriguer correctement.
Petite introduction aux pertes de charge : https://www.sa-piscine.com/les-pertes-d ... -calculees
EDIT : Ces pertes de charges induisent d'autres éléments dans le système pour que la pression soit homogène partout et que ton goutteur en fin de ligne ait la même pression, ce sont des régulateurs de pression.

Je manque d'information pour calculer exactement le débit nécessaire qu'il te faut (est ce que tu parles de maraichage, d'arboriculture, de céréale ?) et ainsi dimensionner la pompe puis les filtres. Le site de l'atelier paysan à mis en ligne un doc super intéressant sur l'irrigation en maraichage bio qui est une super base de réflexion à l'irrigation, à l'évapotranspiration etc.

https://www.latelierpaysan.org/IMG/pdf/76819159.pdf

A tutti

Retourner vers Comptoir

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité