M’enregistrer

Support de vis à grain

Par ici les silos, séchoirs, bennes et transporteurs
Messages: 71
Enregistré le: 10 Janvier 2019, 09:31

Support de vis à grain

Messagepar QuentinAP » 28 Mars 2019, 15:41

Nicolas Fort possède 25 vaches élevées au grand air et nourries sur les prairies verdoyantes des monts du Lyonnais. Bien que ces dernières années, les sécheresses se prolongeant de l’été à l’automne mirent à rude épreuve les pâtures ainsi que leurs ruminantes occupantes.

Etant seul avec son « zinneke » sur sa ferme (ceci n’est pas un terme agricole, mais un mélange, ici quelque peu surréaliste entre un bouledogue et un border-coli), la philosophie de Nicolas est simple : « Le but, c’est de ne pas s’emmerder la vie et donc d’être bien équipé pour tous les travaux du quotidien ». Seulement, ces équipements, achetés sur les marchés numériques de la High tech peuvent rapidement s’avérer des investissements plongeant tout droit vers les gouffres sans fonds des coûts annexes et autre réparations et entretiens. Faisant fi de cette démarche consumériste, Nicolas s’est élevé en prêcheur de la bonne affaire et du matériel de récupération. Du rotosileur (sorte de rotobèche/cultirateau ?) acheté 1000euros totalement démonté et remonté, au rotoandaineur déniché pour 150euros et amélioré, jusqu’à la cage de contention dont il se dit qu’elle serait à la base des modèles maintenant vendus sur le marché. Nicolas bricole tout, vite et bien, Il est également à la base du séparateur à méteil dont l’Atelier Paysan s’est inspiré (https://latelierpaysan.org/Separateur-de-meteil).

Ayant eu vent de ses talents, il me fallait aller le rencontrer. C’est donc par un après-midi ensoleillé de février que je suivis le chemin menant à sa ferme…


Ayant récemment acheté une vis sans fin de 6m lui permettant d’alimenter son trieur lors des moissons et ne trouvant pas de support de vis à sa convenance, Nicolas ne souhaitait pas investir d’autres 600euros (prix de sa vis) dans nouveau support. Ne reculant pas à l’idée d’en autoconstruire un par lui-même, il lui a fallu une bonne demi-journée afin que naisse de ses mains, un support de vis répondant exactement aux spécifications qu’il désirait. C’est-à-dire léger et transportable, maniable, et avec un grand débattement. Tout cela pour la modique somme d’un peu de ferraille, un essieu récupéré sur un char à foin et un axe de désileuse.

Le cœur du support de vis repose sur le cric (récupéré, lui aussi) qui permet de faire varier la hauteur de l’ensemble grâce à un câble relié au sommet du cadre.
RAS au niveau de la fabrication et de l’utilisation. Tout fonctionne parfaitement. Il ne lui reste qu’à fixer le poids sur l’arrière du support afin d’éviter qu’il ne verse.

Capture_support vis sans fin.JPG
Capture_support vis sans fin.JPG (169.75 Kio) Vu 108 fois

DSC04439.JPG
DSC04439.JPG (228.93 Kio) Vu 108 fois

DSC04495.JPG
DSC04495.JPG (171.89 Kio) Vu 108 fois


Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).
Image

Retourner vers Stockage / Manutention

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités