Récolteuse PPAM autoportée

Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales
Agathe D
Messages : 8
Inscription : 04 février 2021, 09:15

Récolteuse PPAM autoportée

Message par Agathe D »

Présentation de la structure
Gaëtan de Clock est installé en production de PPAM depuis janvier 2018, suite à une reconversion. Leurs terrains et les bâtiments correspondent à une indivision familiale de sa femme qu’ils ont racheté : le domaine de Pouzes à Pézènes-les-Mines (34).
Les 10 ha du terrain sont entourés des bois. Sur ces 10 ha, 8 ha sont des champs et 4 ha sont actuellement plantés. Ils produisent des plantes aromatiques et médicinales pour le sec (entre 1.5 et 2 ha) et pour les huiles essentielles (entre 2 et 2.5 ha plantés).
Il produit en BIO et avec le label HVE. Il travaille des bandes des 80 cm : 40 cm pour les plants et 20 cm de chaque côté des plants. La prairie est conservée en inter-rang et est entretenue de manière différentielle dans le temps (un inter-rang tondu, un conservé, etc. puis le processus est inversé lors du cycle suivant) afin de conserver de la biodiversité.
Les rangs font, en moyenne 150 m de long.
Pour les huiles essentielles, une variété de thym et d’hélichryse sont actuellement en production sur deux parcelles. D’autres PPAM, dont de la lavande sont en plantation. Les rangs sont plantés à 1.6 m afin d’être compatible avec les équipements standards.
Champs de thym pour la distillation
Champs de thym pour la distillation
P1200115.JPG (1015.1 Kio) Consulté 71 fois
Pour le sec, de nombreuses variétés de PPAM sont cultivées et les rangs sont intercalés. Les rangs font 2m40.


Vente et modèle économique :
Gaëtan travaille à temps plein. Sa compagne réalise un ½ temps sur la partie de vente. Un ouvrier agricole et grand bricoleur réalise également un ½ temps sur l’installation.
La vente se fait notamment en vente directe à la ferme et en ligne : https://pouzes.fr.

L’itinéraire technique :
Préparation du sol : Pour préparer les rangs, il passe un rotavator puis un outil composé de socs de cote de melon pour casser la semelle créée par le rotavator. Puis il bine, fait au moins un faux-semis avant de biner à nouveau.
Entretien des cultures : Le travail du sol lors de l’entretien des cultures est un cycle de passage de trois outils auto-construits : 1) Bineuse, 2) Sarcleuse et 3) Herse. Le cycle recommence à l’étape 1) suite à des pluies importantes.

Outillage :
Un microtracteur d’environ 40 ch et acheté d’occasion est utilisé pour le travail du sol. Les pneus du microtracteur ont été remplacés par des pneus plus larges, de « basse pression » pour limiter le tassement du sol.
Microtracteur de 40ch
Microtracteur de 40ch
P1200139.JPG (976.82 Kio) Consulté 71 fois

Il a récemment investi dans une tondeuse autoportée pour l’entretien des inter-rangs.
Gaëtan a adapté de nombreux outils et infrastructures. Ils seront présentés dans ces différents articles de forum :
• Récolteuse PPAM : https://forum.latelierpaysan.org/viewto ... 199&t=4484
• Outils d’entretien de culture PPAM : https://forum.latelierpaysan.org/viewto ... 199&t=4483
• Séchoir PPAM : https://forum.latelierpaysan.org/viewto ... 199&t=4482
• Essai de batteuse PPAM : https://forum.latelierpaysan.org/viewto ... 199&t=4485

La récolteuse PPAM.

Description :

La récolteuse est composée d’un chariot de découpe sur lequel est installé un taille-haie et un souffleur (pour évacuer les plantes coupées).
Aperçu de la récolteuse
Aperçu de la récolteuse
P1200127.JPG (1008.74 Kio) Consulté 71 fois
Ce chariot est suivi d’un autre chariot servant de remorque pour contenir les plantes coupées. Il en existe 2 :
• une petite en aluminium pour les récoltes peu volumineuses. La remorque en alu est réalisée avec un cadre en profilé et de la tôle d’aluminium.
"Remorque" aluminium
"Remorque" aluminium
alu.jpg (271.97 Kio) Consulté 71 fois
• une en bois pour les récoltes plus volumineuses. Sur la remorque en bois, les plantes frottent sur les supports de roue (qui ne peuvent pas être plus éloignées car elles doivent rouler dans les bandes de terre travaillées et non sur la prairie) : cela freine l’avancée de la remorque et rend son utilisation plus fatiguante.
"Remorque" bois
"Remorque" bois
bois.jpg (361.1 Kio) Consulté 71 fois
La récolteuse est tirée (comme on le voit sur la photo) par deux personnes et une autre pousse la remorque à l’arrière.
Position d'une des personnes qui tirent la récolteuse
Position d'une des personnes qui tirent la récolteuse
P1200131.JPG (1013.86 Kio) Consulté 71 fois
La réalisation :
La récolteuse est réalisée en alu pour être le plus léger possible, étant donné qu’elle est poussée. Les profilés utilisés sont des profilés du commerce (utilisés pour les fenêtres notamment) et la tôle est d’épaisseur 1 mm.
Des barres de direction de tondeuses ont été utilisées pour le cadre.
Les déflecteurs sont réalisés en deux parties :
1. des releveurs de moissonneuse-batteuse (environ 5 euros sur internet) pour permettre la levée de la plante. Ceux-ci sont à 40 cm d’écart (la largeur de son rang)
Première partie du déflecteur
Première partie du déflecteur
P1200132.JPG (969.24 Kio) Consulté 71 fois
2. des tôles d’aluminium déformées pour permettre la contention des plantes sur 25 cm pour la coupe.
Deuxième partie du déflecteur
Deuxième partie du déflecteur
P1200133.JPG (970.96 Kio) Consulté 71 fois
Entre ces deux éléments, une barre a été installée pour prolonger la barre inférieure du releveur jusqu’aux tôles et faire le lien entre ces deux éléments pour continuer à guider les plantes. Toutefois, selon Gaëtan, cela est bien mais pas suffisant car certaines plantes retombent. Il faudrait donc continuer à soutenir le haut des plantes (et non juste leur base) jusqu’à leur reprise par les tôles.


Utilisation :
A l’utilisation, Gaëtan m’explique qu’il faut être au 3 : deux de chaque côté pour tirer, une personne derrière pour pousser.
Ils font 4/5 rangs (de 150 m environ) maximum par jour. Cela prendrait 2-3 h mais c’est très fatigant : ils font donc d’autres activités après.
De plus, le taille-haie chauffe. Il n’est pas fait pour être utilisé en continu aussi longtemps. Après avoir testé avec un taille-haie électrique, il a changé pour un taille-haie thermique, un peu plus robuste pour une telle utilisation. Toutefois il chauffe également : ils font une pause à la fin de chaque rang (donc après 150 m) pour le laisser refroidir.

Modifications envisagées / conseils à donner :
• Modifier les déflecteurs pour empêcher le haut des plantes de retomber entre l’élément releveur et la tôle.
• L’aluminium se déforme ou casse. Prévoir des vis plus grosses pour tenir les tôles du déflecteurs (les vis initiales étaient très petites – moins de M5.)
Fixations cassées de la tôle du déflecteur
Fixations cassées de la tôle du déflecteur
P1200129.JPG (926.55 Kio) Consulté 71 fois

Répondre

Revenir à « PPAM »