Epandeur à fumier pour motoculteur

Colin Btl
Messages : 3
Inscription : 08 septembre 2021, 10:48

Epandeur à fumier pour motoculteur

Message par Colin Btl »

Introduction

Solène et son compagnon se sont installés à l’Essor maraîcher en 2019. Ils cultivent sur 8000 m2 de plein champ et 1200 m2 de serre. L’unique objet motorisé qu’ils utilisent est un motoculteur, auxquelles ils attèlent 4 outils de travail du sol.
Dans le cadre d’une formation avec l’Atelier Paysan, ils ont auto-construit pendant 4 jours un épandeur à fumier dédié au motoculteur. L’objectif de ce projet était de s’affranchir de l’épandage manuel (brouette et pelle). Pour cela, ils se sont inspirés de différents modèles existants, notamment des épandeurs à fumier américain. Le prototype réalisé a coûté environ 700 euros de matière. Cette fiche est un récapitulatif des réussites et des échecs de cet épandeur. La fiche a pour vocation, la compréhension des critères de réussite et d’échecs sur un épandeur à fumier. Actuellement, l’épandeur n’est pas encore fonctionnel.

Description du système :

Le principe théorique de l’outil est simple : on attèle l’épandeur au motoculteur. On remplit la benne. On débraye le système et on se positionne devant la planche. On ré-enclenche l’embrayage. Et on avance, les roues entraineront le tapis qui poussera la matière organique vers l’avant, la faisant tomber de manière régulière.
Dans les faits, plusieurs problèmes restent à résoudre pour que cela se passe ainsi !
Image 1.png
Image 1.png (923.94 Kio) Consulté 138 fois
Détails des sous partis :

-> Un système d’attelage :
Image 5.png
Image 5.png (137.81 Kio) Consulté 138 fois
L’objectif de ce système était de glisser entre l’épandeur et le motoculteur un outil de travail du sol afin de faire deux passages en un.

-> Un tapis roulant :

Ce système étant composé d’un rouleau moteur (sur lequel est rajouté un pignon), d’un rouleau récepteur Et d’un tapis. Celui-ci reposant sur un quadrige de fer plan entre les deux rouleaux.
- Une benne
- Système de transmission :
Le système de transmission est composé de deux pignons, d’une chaine, d’un système de tension. Le premier pignon étant attaché sur une des roues et l’autre sur le rouleau moteur du tapis.
Image 2.png
Image 2.png (42.04 Kio) Consulté 138 fois
-> Système de tension du tapis
Image 6.png
Image 6.png (1.44 Mio) Consulté 138 fois
->Système de transmission (pignons, chaine, tendeur de chaine)
Image 4.5.PNG
Image 4.5.PNG (786.89 Kio) Consulté 138 fois
-> Système d’embrayage
Image 7.PNG
Image 7.PNG (754.96 Kio) Consulté 138 fois
Le système d’embraye est peu pratique.

Pourquoi le système ne marche pas ?

Lorsque la benne était entièrement chargée, le frottement généré par la masse de matière organique repartie sur le tapis et le parquet (les fers plats) était trop important. La tension mise sur les rouleaux ne suffisait alors pas à entrainer le tapis. Ainsi, le rouleau moteur perdait alors l’adhérence avec le tapis

Piste de solution :

A) réduire les frottements entre le tapis et le parquet
-> remplacer le parquet par des rouleaux libres
Image 3.png
Image 3.png (180.19 Kio) Consulté 138 fois
-> mettre un matériau sur le parquet qui réduirait
-> Grille type béton armée / barre transversale. L’objectif est de faire qu’une partie de compost soit portée par la grille et non par le tapis. Le tapis ainsi soulagé serait capable de glisser. Une des contraintes de cette idée est qu’il faut que les mailles du grillage soient suffisamment larges pour laisser naturellement le compost passer, mais pas trop, sinon la grille perdrait son utilité.
Image 4.png
Image 4.png (298.88 Kio) Consulté 138 fois
B) Augmenter l’adhérence entre le rouleau et le tapis.
-> Acheter un tapis et rouleau de meilleure qualité.

Dans les cas où la benne n’était pas entièrement chargée, le convoyeur tournait et entrainait la matière organique vers l’avant. Un bourrage avait alors de temps en temps eu lieu. Pour pallier ce problème, une plaque diagonale transversale a été rajouté.

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).
image 1.4.PNG
image 1.4.PNG (80.86 Kio) Consulté 16 fois

Répondre

Revenir à « Maraîchage sous couvert »