Montage cuve de brassage et cuve distribution

Lucas AP
Messages : 40
Inscription : 05 avril 2016, 13:42

Montage cuve de brassage et cuve distribution

Message par Lucas AP »

Cette chronique a été rédigée par Ellyn CASSOU, suite à une Tournée de Recensement des Innovation Paysannes (TRIP) qu'elle a réalisé du 23 au 27 novembre 2020.
Contexte et introduction :
Damien à 500 ruches. Il met son miel en pot et le vend en circuit court dans les marchés et stations de ski. La moitié de ses ruches va hiverner dans les Pyrénées alors que l’autre moitié reste en Haute-Savoie. C’est en avril dans les Pyrénées qu’il divise ses ruches afin de renouveler son cheptel mais aussi d’en vendre une partie. Ainsi, Damien produit du miel mais aussi des essaims, du pollen et de la propolis.

Les miellées qu’exploitent Damien sont l’amandier (bio) dans les Pyrénées, la bruyère blanche sur la cote puis la flore de montagne en été en Haute-Savoie. A la fin de la saison une partie des ruches part sur la lavande alors qu’une autre partie part en hivernage. Pour la production de pollen, Damien récolte le pollen sur 50 ruches tout les 2 ou 3 jours.


1/ Le montage cuve de brassage et cuve de distribution de sirop.


Utilisation :


La création de cet outil part du besoin de travailler avec le sucre plutôt qu’ avec le sirop. En effet, le sucre coûte moins cher à l’achat et est plus facile à stocker. Cependant il demande une étape de travail en plus par rapport au sirop déjà prêt : le brassage qui s’effectue dans une cuve de brassage.

Du coté du système de distribution, le système de Damien permet un gain de temps car l’ensemble du module, comprenant la cuve de distribution, se déplace vers les ruches et grâce au pistolet à gazole on remplis les nourrisseurs par le haut. Grace à ce système Damien nourris 50 ruches en 30 minutes.

Figure 1 : Photo du pistolet à sirop entrain de remplir un nourrisseur
Figure 1 : Photo du pistolet à sirop entrain de remplir un nourrisseur
1.jpg (944.29 Kio) Consulté 714 fois

La cuve de brassage est une cuve récupérée de 600 L associée à un brasseur à peinture.
La cuve de distribution est aussi une cuve de 600 L couplée à une pompe, à un enrouleur au bout duquel se tient un pistolet à gazole.

Afin de remplir la cuve de distribution à partir de la cuve de brassage il y a 2 options. Soit on déverse le sirop par gravité en utilisant un transpalette qui lèvera la cuve de brassage au dessus de la cuve de distribution. Ou alors on utilise la pompe de la cuve de distribution que l’on met à l’envers dans la cuve de brassage. Elle amènera donc le sirop depuis la cuve de brassage jusqu’à la cuve de distribution.

Figure 2 : Photo du mélangeur à peinture dans la cuve de brassage
Figure 2 : Photo du mélangeur à peinture dans la cuve de brassage
2.jpg (946.53 Kio) Consulté 714 fois
Figure 3 : Photo annotée des différents éléments qui composent le montage de distribution et mise en évidence du trajet du sirop.
Figure 3 : Photo annotée des différents éléments qui composent le montage de distribution et mise en évidence du trajet du sirop.
3.jpg (506.09 Kio) Consulté 714 fois

Construction :


Le matériel et les coûts les plus importants sont les suivants :
- L’enrouleur 400 euros
- La pompe 400 euros
- Les deux cuves sont de récupérations mais elles peuvent coûter 100 euros chacune
- Il faut aussi un convertisseur 12 V – 220 V soit pour la batterie du camion ou alors pour le groupe électrogène.
- De la « quincaillerie » pour assembler les différents éléments.

On estime de temps de montage à une matinée. Le plus long a été de trouver une pompe adaptée à la manipulation du sirop donc beaucoup de pression mais avec un débit assez faible. Il se trouve que la pompe à huile répond à ces critères.


Et si c’était à refaire ?


- Il faudrait peut-être replacer le montage sur une palette en métal afin d’allonger sa durée de vie.
- Le montage est un peu haut si on utilise une fourgonnette, à adapter en fonction du véhicule utilisé.
- Un enrouleur de 3/4 de pouces au lieu de 1 pouce suffirait pour 10m de tuyau
- La pompe n’est pas faite pour être mise dehors donc il faut la mettre à l’abri avec une taule.



Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).

Image

Répondre

Revenir à « Apiculture »