M’enregistrer

BATI-20m²

Sont référencés ici les projets de recherche & développement participative d'agroéquipement adapté.
Messages: 132
Enregistré le: 29 Janvier 2015, 08:03

BATI-20m²

Messagepar jonas » 11 Mai 2016, 10:36

Bienvenu sur la page de la R&D
BATI20

L’Atelier Paysan, en collaboration avec la Ressourcerie Verte de Romans/Isère, organisent une R&D participative autour de la fabrication d’un bâtiment de 20m² avec un groupe Isère/Drôme/Ardèche. Soyez les bienvenus pour vous joindre à cette démarche collective !

La thématique du Bâtiment de 20m² a vu le jour car plusieurs fermes se confrontent à un manque d’espace, notamment sur les terres. Ceci, soit simplement par manque de place pour le stockage, pour la manutention, ou pour le lieu de vie, soit à cause d’un éloignement entre les bâtiments principaux de la ferme et les terres cultivées. Effectivement, l’éloignement entre le corps de ferme principal et les terres impose une logistique très contraignante, notamment pour la gestion des outils et du matériel de culture. Donc l’objectif de ce prototypage est d’aboutir à un bâtiment simple, adaptable à beaucoup d’usages différents, installable à proximité des terres.


Résumé de la première journée de réflexion organisée le 9 mai :
Ce tableau résume à la fois le cahier des charges établi par le groupe de paysans/paysannes réunis, à la fois les idées de solutions techniques.
cahier des charges.jpg
cahier des charges.jpg (940.23 Kio) Vu 4046 fois


Schéma de principe :
schèma de principe-forum.jpg
schèma de principe-forum.jpg (697.26 Kio) Vu 4046 fois

L’axonométrie du schéma montre l’idée d’avoir une structure principale avec des côtes fixes, et des faces dont le remplissage est libre. Ces faces dénommées A, B & C, peuvent recouvrir plusieurs fonctions et usage.
La structure n’ayant pas de fondation, elle repose par exemple sur des moellons remplis de béton dont un fer dépasse pour enchâsser les poteaux dedans.
Pour faciliter le déplacement et le démontage, chaque portique peut être sectionné en 5 parties de petite longueur.

Schéma d’usage :
schèma d'usage-forum.jpg
schèma d'usage-forum.jpg (775.25 Kio) Vu 4046 fois

Voilà quelques propositions d’usage pour les faces côté extérieur. Les poteaux pourraient être prétroués de manière à pouvoir y boulonner tout un tas de modules différents ce qui permet l’accroche au choix des fonctions proposées ou à inventer. Les propositions suivantes sont issues de celles que l’on a listé comme suit : face de contreventement ; face dépliable ; face avec porte et ouverture ; face avec trappe pour accéder aux outils stocké à l’intérieur ; face de stockage 1 ; face de stockage 2...etc

Combien ça peut coûter ?
Nous avons fait une estimation du prix de la structure, estimation qui sera ajustée en fonction du dimensionnement précis en fin de conception.
tableau chiffrage.JPG
tableau chiffrage.JPG (54.99 Kio) Vu 4046 fois


Côté législatif ?
Il faut savoir qu’en termes d’urbanisme on classe les bâtiments notamment selon leur superficie. 5m² et moins, c’est un abri de jardin qui ne demande pas de déclaration ni de permis (du moins à l’heure d’aujourd’hui). 20m² et moins, c’est le maximum que l’on peut atteindre sans permis de construire, sous simple déclaration préalable de travaux. On apprend aussi sur cette page > ICI < que les zones ayant un PLU ou un Pos peuvent porter cette limite à 40m² selon les contraintes locales.
Extrait :
Une déclaration préalable est exigée pour les constructions dont l'emprise au sol ou la surface de plancher est supérieure à 5 m² et répondant au critères cumulatifs suivants :
• une hauteur au-dessus du sol inférieure ou égale à 12 m,
• une emprise au sol inférieure ou égale à 20 m²,
• une surface de plancher inférieure ou égale à 20 m².


Téléchargez un exemplaire d’une déclaration de travaux pour y voir plus clair :
https://www.service-public.fr/particuli ... its/R11646

Et ensuite ?
A la suite de la première journée, nous avons décidé de prévoir les autres phases de la démarche afin de préserver l’énergie collective autour de la thématique. Trois dates sont fixées dans l’échéancier :
- Début juin : point d’avancement quant à la collecte de matériaux de récupération & point d’avancement sur la conception
- Début juillet : validation des plans, modifications, améliorations. Prévision de la session de prototypage. pour le Gaec des Roussets (environ 3 jours de formation à la charpente métallique et au montage du bâtiment).
- Mi-août : chantier de prototypage en collaboration avec la Ressourcerie verte de Romans sur Isère. La structure sera ensuite montée au Gaec des Roussets, dit « Batotopie », puis utilisé par les maraîchers du Gaec. Après usage, une validation du principe et une amélioration sera prévue.

Aller plus loin :
Hangar métallique démontable : post4333.html#p4333

Messages: 11
Enregistré le: 08 Juillet 2016, 08:23

Re: BATI-20m²

Messagepar Manon AP » 12 Juillet 2016, 11:07

Bonjour à tous et toutes,

DEUXIEME JOURNEE de CONCERTATION pour le BATI - 20.

En cette belle journée du 7 Juillet 2016, nous étions 7, dont 4 paysans et 2 jeunes concepteurs de l'Atelier Paysan, et 1 sympathique représentant de la Ressourcerie de Romans sur Isère. Chacun a pu apporter son point de vue sur le bâtiment en devenir, pour qu'il colle le plus possible à nos aspirations les plus folles !

/!\ Le prototypage aura lieu courant Octobre, en fonction des disponibilités de chacun. /!\
Il aura lieu dans la Drôme, sur 3 ou 4 jours.

Qu'est-ce qui a guidé notre réflexion ?

Image

Image
Ca pourrait ressembler à ça...

Voici quelques idées et schéma illustrant les points précédents :

Usages

Image

L’idée d’avoir quelques façades techniques, qui seraient grillagée pour être allégées et être déplaçables, a fait son chemin.
Une façade ouvrante, coté pignon, sur laquelle seraient accrochés les outils, ce qui permettrait un accès facile à ceux-ci même lorsque l’intérieur de l’appentis est encombré.
Cela permettrait également de travailler à l’extérieur, de tendre une toile ...
Une façade bascumante, qui permettrait de ménager un espace de travail couvert, un lieu de vie..

Stockage

Image

Si tout les poteaux sont pré-troués, il y à la possibilité de fabriquer des supports d’équerres adaptables, qui seraient éventuellement inclinables ou réversibles, pour pouvoir supporter des étagères ou des cagettes à légumes. Elles peuvent être fixées en intérieur ou extérieur, selon les besoins.

Visualisation structure

Image

Il a été estimé que la longueur des éléments ne devrait de toute façon pas excéder 2,50 m, pour pouvoir les transporter facilement, toujours dans une optique de démontage et trimballage potentiel..
Les poutres de l'arbalétrier seront donc en deux parties.

La quincaillerie, les palettes, et même les panneaux de bois se récupèrent beaucoup en 120. Du coup cela modifierait légèrement la structure, avec 5 portiques espacés de 120 cm au lieu de 4 seulement.
Bilan : un peu plus de matière au total, mais des profilés plus légers, plus de facilité de mise eu oeuvre...

Schéma fondation

Image

Avez-vous déjà vu un chapiteau au montage ? C'est assez impressionnant, en fait c'est maintenu au sol avec des espèces d'énormes piquets plantés en biais et à la masse dans le sol. Voici une idée d'adaptation à notre joyeux bâti. On pourrait par exemple utiliser des fer tores plus fins, mais en mettre plus, sur trois rangées, avec la platine positionnée dans le sens du portique.

Image

A peine plus classique, la très connue fondation en pneu, efficace, pas chère et sympathique.
Pour ce qui est du haubanage, cette solution ne résout pas les problèmes d'enfoncement, mais est une piste en plus par rapport à la résistance à l'arrachement. Pour que les haubans ne gênent pas, il faudrait qu'ils soient le plus vertical possible.

Sinon, il y à aussi la possibilité de fonder en poteaux éléctriques,comme là !

Fixation des façades à la structure

Image

Il est important pour les futurs constructeurs de penser les panneaux en couverture de façade comme des modules autonomes qu’on viendrait fixer à la structure de façon indépendante pour permettre de les changer par exemple. Deux possibilités de fixations ont été envisagées ici.

Et aussi, on a pensé à..

Réflexions sur la toiture : doubler la tôle au moins d’une bâche en sous-face pour se protéger de l’eau à l’intérieur. Éventuellement rajouter une matière isolante entre les chevrons et les tôles, types bottes de lavande séchée (en plus ça sent bon !), ou réfléchir à la manière de ménager une lame d’air pour bénéficier d’un peu d’isolation.
Sinon on pourrait faire un toit en bambou !!

Image
Couverture en bambous coupés

Réflexions sur la gouttière : soit un tube pvc coupé en deux, soit tube de polyéthylène, soit deux planches en triangle ? Ce serait joli ça ...

Réflexion sur les pieds ajustables : à priori une implantation en pente n’est pas envisageable sans aucun terrassement, ce qui n’est pas très difficile à réaliser sur 20 m². Dans cette optique là, c’est intéressant d’avoir des pieds ajustables pour mieux «caler» la structure (pierre...), mais on parle de 10 cm de débattement plutôt que 40.

QUID de la récup ?

Le projet est mené en coopération avec la Ressourcerie Verte de Romans/Isère. Vincent, qui était présent lors de cette phase de concertation devrait nous donner prochainement un tableau figurant les possibilités de récup'. En vrac, ont été évoqués :

Palettes pour le bardage en 120 par 80 ou hors côtes
Treillis soudé en 120 par 240
Panneaux de bois laminé en 120
Bambous !!
Dosses de bois
Pneus
Matière végétale séchée
Bâches
Polycarbonate, vitrage technique
Fer à béton


Si d'aventures vous souhaitez aller plus loins...

Cabane à porc mobile : c'est la première construction en charpente métallique faite avec l'atelier paysan, lors des rencontres. Vous avez quelques aperçus >ICI<

Fondation en pneu : lors d'un chantier début 2015, a été réalisée une construction nommée "module de serre" Vous pourrez voir quelques images de la fondation en pneu + harpon >ICI<

Et puis, si vous vous demandez ce que ça peut donner la liberté totale en façade, voici quelques images, >ICI< et >ICI< des serres auto-construites de la ferme de Sylvie, le Cabaret de Oiseaux.
A base de récup' et réassemblage de vitrage et menuiseries, le résultat laisse rêveur... Post à suivre sur le forum !


Nous vous tenons au courant de la suite des événements, qui devraient advenir début Septembre !

Messages: 11
Enregistré le: 08 Juillet 2016, 08:23

Re: BATI-20m²

Messagepar Manon AP » 16 Septembre 2016, 13:51

Bati20 - Dernière Réunion de conception avant le prototypage !


/!\ Ce message est en trois parties, pour cause de beaucoup d'images /!\

En cette belle après-midi du 12 Septembre, nous nous sommes retrouvés à Beauvoir en Royans, sur le terrain de l’ami Philippe.

Nous étions 4 paysans et 2 ressortissants de l’Atelier Paysan, et la réunion a duré 4 heures !



Au programme des réjouissances, il y avait :

1. Présentation des plans et des solutions techniques envisagées
2. Listing et révision collectives de toutes les problématiques auxquelles on se confronte
3. Révision des côtes du Bati20 pour mettre d’accord usage et calepinage
4. Economie de la construction : liste du matériel récupéré / liste des profilés / prix
5. Organisation prévisionelle de la formation prototypage les 10 - 11 - 12 - 13 et 14 octobre (lieu, date, participation, logistique...)
6. Brainstorming pour alimenter les idées de «modules» ergonomiques


Le plus important à court terme :
La FORMATION PROTOTYPAGE aura lieu les 10 - 11 - 12 - 13 et 14 octobre au GAEC des Roussets (26)
Pour plus d’info, et une éventuelle inscription , go >ICI< .


Sinon, aujourd’hui, le Bâti20 en coupe c’est :

Elements de la structure - Bati20.jpg
Elements de la structure - Bati20.jpg (317.85 Kio) Vu 3523 fois


Petit point structure :
Finalement, le choix des profilé s ‘est porté sur de IPE 80. Les tubes carrés de 40*40 n’auraient pas pu supporter les charges envisagées, et surtout, l’intérieur n’aurait pas été visible ! Ce qui ne permet pas de contrôler la corrosion par exemple.

Petit point vocabulaire :
Qu’est-ce qu’une IPE ? L’acronyme signifie I à profil Européen. Il s’agit d’un profilé de construction très utilisé en bâtiment. D'autre part, la forme de l'IPE est réputée comme la plus efficace possible en terme structurel, c'est-à-dire que pour l'équivalent matière, sa résistance à la flexion est optimale.

Schéma IPE - Bati20.jpg
Schéma IPE - Bati20.jpg (209.28 Kio) Vu 3523 fois


Petit point légo :
La barre horizontale (A-A') et la poutre de l’arbalétrier (B-B') seront divisées en deux, pour que la longueur des éléments de structure n’excède pas 2m70, soit la longueur maximum que l’on peut charger dans une petite fourgonette.
L’assemblage entre les deux morceaux de l’IPE se fera en fers plats, boulonnés de chaque côté de l’âme.
Une des clés de la conception a été : tout doit se passer dans l’épaisseur des poteaux, et les entraxes doivent rester potentiellement libre.

Poteau - Bati 20.jpg
Poteau - Bati 20.jpg (892.34 Kio) Vu 3523 fois
Modifié en dernier par Manon AP le 16 Septembre 2016, 14:12, modifié 1 fois.

Messages: 11
Enregistré le: 08 Juillet 2016, 08:23

Re: BATI-20m²

Messagepar Manon AP » 16 Septembre 2016, 14:06

/!\ Suite ... /!\

ZOOM sur :

les équerres structurelles :
Equerre structurelle.jpg
Equerre structurelle.jpg (330.32 Kio) Vu 3520 fois


Celles-ci servent à soutenir la longueur des passées de toiture, et à trianguler les poteaux . Comme l’on veut que ce soit démontable, elles seront soudées à la poutre de l’arbalétrier ( qui aura toujours la même fonction, de part sa longueur particulière ), et boulonnées au poteau.


les équerres à coulisse :
Equerre de stockage assemblée.jpg
Equerre de stockage assemblée.jpg (858.72 Kio) Vu 3520 fois


Nous avons réfléchi à un système de fixation des équerres qui permettrait d’éviter de percer moult trous dans tout les poteaux ( à raison de 2 minutes de temps de perçage par trou, pour 30 trous par barre, pour dix barres...Ca commence à faire beaucoup!)

L’idée, ce serait de souder au profilé en Té de l’équerre deux bouts de profilé UPE déligné. Cet assemblage formerait une glissière qui peut coulisser tout le long de l’IPE.

Seul problème : comment passer cette glissière dans le poteau ? Est venue l’idée de faire des jours ( lumières ) dans les ailes de l’IPE. Sans tout couper, parce que sinon on perd beaucoup en résistance structurelle du profilé, il est possible de venir manger 1 cm de chaque coté de l’âme. Cela suffirait à introduire le montage le long du poteau et PAF … liaison glissière !

Comment ça tient cette histoire ? En fait, lorsque les étagères sont chargées, l’équerre vient s’arc-bouter, et reposer en deux points de l’IPE. Donc c’est autobloquant. Avec tout de même une vis de pression pour être sûr que ça ne bouge pas, même quand c’est pas chargé !

Schéma Arc-Boutement -Bati20.jpg
Schéma Arc-Boutement -Bati20.jpg (191.58 Kio) Vu 3520 fois


→ Nous avons prototypé les équerres dans la foulée, ça ressemble à ça :

Prototypage équerre.jpg
Prototypage équerre.jpg (895.24 Kio) Vu 3456 fois


Ca ne coulisse pas idéalement, parce que un des taquets a été soudé un peu trop près du profilé en Té. En revanche, les lumières fonctionnent parfaitement, et le mécanisme est très autobloquant.
La réalisation de ce prototype nous a permis de nous rendre compte de l’échelle des équerres, qui vont très certainement être réduite, pour des questions d’économie et de pertinence structurelle.


la barre horizontale

Dans notre esprit optimiste, la barre horizontale était soutenue par le même type d’équerre à coulisse que les étagère. Mais de la reflexion en groupe est ressorti le problème suivant :
Si les équerre à coulisse pouvaient être bloquée par le poids du chargement des étagères, le fait que deux équerre à coulisse soient reliée par un élément rigide et traversant va potentiellement gêner le système… Et tout faire tomber.

Schéma Pb - Bati20.jpg
Schéma Pb - Bati20.jpg (290.05 Kio) Vu 3520 fois


Cogitation, cogitation et proposition : pour maintenir les équerres dans un état d’arc-boutement, même sous l’IPE de la barre horizontale, nous allons glisser une ou deux rondelle au bout de l’équerre, pour maintenir un angle entre l’équerre et la barre horizontale, qui ne reposera donc pas à plat sur l’équerre, mais restera horizontale.

Schéma solution - Bati20.jpg
Schéma solution - Bati20.jpg (255.21 Kio) Vu 3520 fois


/!\ L'échelle de représentation n'ai RIEN a voir avec la realité. En fait, les angles mis en jeu sont de l'ordre de 1 à 2 degrés. /!\


les fixations de traverse.
Pour maintenir l’écartement entre portique, il faut au moins une traverse dans chaque travée. A minima, il y aura donc toujours une traverse en haut de l’ouverture entre portique. Ces traverses seront en bois (et BIM, structure mixte ! ), fixée entre les poteaux grâce à des cornières boulonnées dans l’âme des IPE. Elles serviront d’accroche pour le bardage, qui pourra être fixé directement dessus, verticalement du coup, ou montés à l’avance sur des panneaux.

Traverses et bardage - Bati20.jpg
Traverses et bardage - Bati20.jpg (1020.81 Kio) Vu 3520 fois



les pieds réglables.

On garde l’idée de pouvoir ajuster la hauteur des pieds. Potentiellement, sur une portée de 3-4m, ça peut être intéressant d’avoir un jeu de 10 à 20 cm au moins, pour pallier à une irrégularité du terrain. Bien sûr, il est toujours possible de terrasser un peu, mais ça dépendra toujours de la nature du sol.

L’idée, c’est de guider le profilé IPE du poteau entre deux profilés en U soudés sur une platine. En fonction de la hauteur souhaitée on réhausse le poteaux, qui sont ensuite fixés en place avec deux boulons qui traversent l’assemblage U – I . Ce réglage intervient bien évidemment au moment du montage de la structure. L’idée, c’est de monter un portique et de faire le niveau à partir de cet élément.

Pieds ajustables et fixations.jpg
Pieds ajustables et fixations.jpg (391.42 Kio) Vu 3520 fois



l’ancrage des pieds.
Une fondation type « pince de chapiteau » a été imaginée. Quatre trous percés dans la platine des pieds réglables viennent accueillir des fers tors, d’une longueur de 60 cm et d’un diamètre suffisant pour qu’il ne se tordent pas lorsqu’on les enfonce à la masse dans le sol. Au bout de la tige, un système d’accroche est prévu, à base de boulon soudé ou autre, pour permettre de tirer la tige hors du sol avant de la déloger à la masse.


Les questions d’usage :
On était partis sur 4 m de portée de portique. Finalement, en imaginant qu’on a 60 cm d’étagère de chaque côté, on arrive à 120 cm d’espace qui n’est plus disponible pour la circulation. Restent 2m80 … En fait ça fait peut-être un peu beaucoup. Nous avons estimé collectivement que deux mètres de circulation, c’était une moyenne suffisante pour permettre le déplacement à l'intérieur, pour faire entrer un motoculteur, et laisser les étagères de stockage accessibles. Il faut savoir que 1m50 c'est la rotation minimale pour quelqu'un qui est chargé d'un sac ou d'un objet encombrant. Donc à deux mettre ça devient agréable. Ce qui réduit la portée à 3m20, et permet d’augmenter l’entre axe entre portique ( l’idée c’est de ne pas « perdre » d’espace sur les 20 m² autorisés) . Le bâti20 passe donc de 120 cm d’entraxe à 150, ce qui a fait consensus dans le groupe de conception.

Dimensions - Bati20.jpg
Dimensions - Bati20.jpg (593.08 Kio) Vu 3520 fois


Après discussion en groupe, il est aussi ressorti qu’il fallait au moins 2m sous la barre horizontale, ce qui conduit à augmenter légèrement la hauteur des poteaux. Le point bas passe de 2m à 2m10, et le point haut de 2m40 à 2m60 . Ces questionnements sont également importants par rapport à l’approvisionnement : le jeu, c’est d’avoir le moins de chute possible dans les barres qui sont achetées, parce que chute =perte de sous !
Pour optimiser ça au mieux, il faut réaliser un calcul de calepinage, en prenant en compte la longueur initiale des barres en métal dans lesquelles on va réaliser des découpes. Les dimensions peuvent donc encore être un peu révisée, à l’aune de ces calculs. Il faut savoir que les longueur de profilés vendues viennent généralement par 6 ou 12 m.

Sur la question de la pertinence d’une porte ouvrante sur tout le pignon, nous avons tranché : ce sera une porte à deux battants de 120 cm chacun, décalée sur le grand côté ici, par rapport à l’usage qu'a définie le groupe de conception.
Après, c’est à chacun de trouver la solution qui lui convient le mieux à l’usage, soit une porte plus grande, une porte en accordéon, une porte coulissante, pas de porte….

Porte pignon - Bati20.jpg
Porte pignon - Bati20.jpg (541.1 Kio) Vu 3520 fois


Voilà pour le point R&D... La suite plus bas !
Modifié en dernier par Manon AP le 19 Septembre 2016, 15:17, modifié 1 fois.

Messages: 11
Enregistré le: 08 Juillet 2016, 08:23

Re: BATI-20m²

Messagepar Manon AP » 16 Septembre 2016, 14:12

/!\ Suite... et Fin ! /!\

Parlons argent à présent.
Combien est-ce que ça coûte cette histoire ?
Un chiffrage pour tout les éléments de structure métallique a été réalisé. C’est à dire, les profilé IPE de la structure, mais également les profilés en Té des équerres, les profilés en U, les platines…

L’Atelier Paysan, en plus de son travail de formation et de R&D, fait également centrale d’achat pour le matériel nécessaire à la construction des outils et prototypes mis en plans. C’est à dire que la structure achète le métal à tarif professionnel, et prend une marge de 30 % à la revente.
Pour resituer le truc :
Ca reste moins cher pour vous de passer par nous que d’acheter le métal en tant que particulier, et cette contribution va dans un pot commun qui nous permet de financer en partie notre activité R&D ainsi que d’ accompagner des projets (comme le BATI20) avec des paysans et paysannes de toutes la France, sur le bâtiment comme sur les agroéquipements.


Pour plus d'infos sur le modèle économique de l'Atelier Paysan, rendez-vous sur la FAQ du site sur les questions par rapport au modèle économique de la coopérative.

Le tableau transmis ici a une valeur indicative : les prix du métal ont une fâcheuse tendance à varier, et le calepinage va encore bouger.
Sur ce tableau est indiqué le prix que nous facturerions aux paysans pour l’achat de métal sur la base de ce devis, c’est à dire que la marge de 30 % a été appliquée. Selon la nature de votre structure, vous pouvez récupérer la TVA, il faut donc se référer à la colonne HT (comme Hors Taxe)

Bati20 - Chiffrage.jpg
Bati20 - Chiffrage.jpg (204.43 Kio) Vu 3393 fois


Ce chiffrage ne comprend pas la quincaillerie ( ça viendra ), ni les éléments de second œuvre, qui dans notre cas vont être récupérés. Pour vous donner une ordre de grandeur, une structure type garage en bois de 20 m² (garage, donc une structure qui n’est pas dimensionnée pour être chargée, et qui n’est pas démontable, ni adaptable) coûte environs 1600 euros dans le commerce.

Et bonne soirée !


Ces travaux ont bénéficié du soutien de la Région Rhône-Alpes et de l'Union européenne.

Image

Messages: 8
Enregistré le: 16 Septembre 2015, 11:07

Re: BATI-20m²

Messagepar andreh » 18 Octobre 2019, 19:33

Salut !

J'envisage de construire un BATI-20 dans le cadre de mon installation. Il y a déjà un bâtiment de 80 m², mais il se situe à 400 mètre, et un 20 m² sur place, ça serait parfait !

J'ai donc quelques questions à vous poser :

  1. Il y a-t-il eu d'autres retours ou améliorations du prototype depuis ?
  2. Serait-il envisageable d'avoir un dépassé de toiture plus important (1,50 m par exemple) ? J'imagine qu'il faudrait a minima adapter les équerres de toit.
  3. Vu que je n'ai pas l'intention de démonter souvent le BATI-20, j'aimerais simplifier la construction et le montage en n'utilisant pas les attelles (G) et en construisant des pièces d'un seul tenant. Est-ce qu'il suffit alors, pour les pièces C et D, de prendre la longueur totale prévue des pièces (en d'autres termes, les pièces reliées par une attelle sont-elles censées se toucher parfaitement, où y a-t-il du jeu ?).

Ça va souder fort cet hiver, entre ça, la butteuse, le cultibutte et la BPO !

À bientôt,
André Hoarau

Retourner vers R&D participative

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités